C’est au cœur des montagnes vosgiennes dans l’un des plus beaux villages de France que Terramie, 1ère entreprise spécialisée en création et accompagnement de jardins à visée thérapeutique, vient d’inaugurer le jardin de vie de St Quirin, en Moselle, situé au sein de l’unité Alzheimer de l’EHPAD La Charmille.

L’histoire commence fin 2013 lorsque le personnel soignant alerte le Directeur d’établissement sur la nécessité de réaliser un jardin thérapeutique. Celui-ci est immédiatement convaincu des bienfaits d’un tel jardin sur les personnes atteintes d’Alzheimer, mais aussi sur les soignants. Commencent alors les différentes phases indispensables à la réalisation du jardin : étude personnalisée en fonction des attentes et des particularités pathologiques des patients, articulation entre résidents et équipe de soins, recherche de financement, mise en œuvre du chantier… Le jardin est finalement livré en octobre 2014 pour le plus grand bonheur des résidents qui, respirant à l’air libre et sortant quelques instants de leur univers médicalisé retrouvent le goût de vivre. « Le jardin thérapeutique aide les résidents à mieux accepter l’entrée en institution, souvent vécue comme une trahison et un deuil. Nous observons d’importants changements dans le comportement des résidents, plus calmes. Les relations avec leur famille sont aussi beaucoup plus simples et détendues lorsqu’ils se retrouvent au jardin » déclare Eric Morgenthaler, Directeur des établissements La Charmille et Le Couaroil.

Un jardin adapté à la pathologie Alzheimer

Dans ce jardin de 1200 m², les résidents sont actifs, lorsque leur santé le permet ; ils cultivent des tomates, des fraisiers, mettent les mains dans la terre, récoltent les plantes pour la tisane, arrosent les pommes de terre avant d’aller se coucher. Ils ont plaisir à faire des choses qu’ils faisaient avant, et se sentent revivre. Le jardin restimule leur intérêt et leur mémoire, il amène la vie, engendre le partage et le plaisir. Tout a été pensé pour procurer un bien être total et éveiller tous les sens.


L’importance d’une équipe soignante motivée

« Ce lieu de vie n’aurait jamais pu voir le jour sans la forte motivation du personnel soignant et de son Directeur. Toute l’équipe a porté le projet, dès le début, pour défendre le dossier » indique Nathalie Joulié Morand, Directrice Développement chez Terramie. Des efforts qui ont fini par payer puisque le jardin a finalement été subventionné à 60% par l’ARS, le reste par les caisses de retraite AG2R La Mondiale, Malakoff Mederic, Reunica et RSI. « Il est primordial que le personnel soignant s’implique très tôt dans ce projet car c’est lui qui accompagnera les résidents une fois le jardin réalisé. Les formations dispensées par Terramie sont donc essentielles pour lui montrer tout ce qu’il est possible de faire dans le jardin et surtout comment le faire, en fonction des pathologies » ajoute Eric Morgenthaler.

Le Directeur d’établissement et son équipe souhaitent d’ailleurs aller plus loin, envisageant de nouveaux projets tels que le développement multi générationnel en invitant les enfants des alentours, notamment des enfants en difficultés qui viendront passer l’après-midi avec les résidents pour planter légumes et fleurs de leur choix, ou encore un atelier photo sur le thème « au fil des saisons ». Les résidents pourront photographier, aux beaux jours, un élément du jardin pour regarder plus tard, en hiver leurs clichés, activant ainsi leur mémoire.


A propos de Terramie

Fruit d’une passion commune entre 4 passionnés du jardin, Terramie est la 1ère entreprise spécialisée en création et accompagnement de jardins à visée thérapeutique en France. Elle se développe et propose aujourd’hui son concept en réseau de franchise. Le concept de Terramie repose sur deux aspects, indissociables l’un de l’autre : la création d’un jardin de vie sur mesure adapté à un établissement et aux pathologies, mais aussi la formation des équipes de soin à l’usage du jardin. L’objectif de Terramie est de permettre aux équipes soignantes et personnel d’encadrement d’accompagner des personnes âgées, personnes atteintes d’Alzheimer, personnes en situation de handicap, personnes autistes, en hôpitaux, centres de rééducation… autrement, par le jardin. Pour que le jardin thérapeutique fonctionne, l’équipe soignante doit s’approprier le jardin et être intégrée au projet par un travail pédagogique dispensé par Terramie. Le réseau de franchise, lancé en janvier 2014, compte aujourd’hui 5 franchisés (Longwy, Dijon, Limoges, La Roche sur Yon, Rodez), 1 site pilote (Nancy) et des ouvertures en cours de signature.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

Le Magazine

Tags

, , , ,