Secteur de la santé : réduire la consommation d’eau et la présence de molécules médicamenteuses

A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau du 22 mars, le C2DS publie la campagne Engagements pour la protection de la ressource en eau. Cette campagne vise à aider les établissements à réduire leur consommation en eau utilisée ainsi que les polluants contenus dans les eaux usées.

L’eau douce est notre bien naturel le plus précieux et également un des défis communs les plus pressants de notre époque (santé, agriculture, énergie, urbanisation), c’est pourquoi il est essentiel d’en réduire sa consommation et de lutter contre sa contamination.

Que ce soit pour les soins, l’hygiène des patients et du personnel, le nettoyage du matériel et des locaux, les sanitaires, la blanchisserie, la restauration, l’eau est un élément essentiel dans la vie des établissements de santé.
Les établissements sanitaires et médico-sociaux français consomment en moyenne 470 litres d’eau par journée d’hospitalisation (Source Obscare, Observatoire du C2DS), l’amplitude allant de 190 litres pour les établissements les plus économes jusqu’à 840 pour les plus dispendieux. Les spécialités de certains établissements peuvent expliquer certains écarts, mais le potentiel d’optimisation reste important.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

ENVIRONNEMENT

Tags