Quand mondialisation rime avec diversification. La Cité de la Musique s’engage en faveur des musiques du monde.

« Un monde, des mondes ».

La Cité de la Musique a choisi une thématique d’actualité pour sa saison 2009-2010 (septembre à juin). Dans son éditorial, le directeur général de l’établissement public, Laurent Bayle met l’accent sur le vocable « musiques du monde » en opposition à l’appellation anglo-saxonne «world music », signifiant la priorité donnée à la diversité face à la fusion-confusion. Il ne s’agit pas d’un effet d’estrade. La Cité de la Musique offre aujourd’hui une programmation ouverte à toutes les musiques jusqu’au rock et aux formes électroniques.

Cet engagement universaliste se manifeste aussi dans ses activités pédagogiques, au sens le plus large, qui concernent chaque année pas moins de 30.000 personnes, dès l’âge de 2 ans ! Directrice de la pédagogie et de la médiathèque, Marie-Hélène Serra résume ainsi sa mission : « faire en sorte que le maximum de personnes accède à la musique ». Une ambition vaste qui trouve son application dans les programmes proposés. « Nous souhaitons porter un regard universel sur la musique, souligner que les musiques ont à la fois des personnalités culturelles et des dénominateurs communs ».

Symbole de cette approche, la Cité de la Musique retient ainsi pour des ateliers de pratique musicale –ouverts aux jeunes et familles et aussi aux adultes-des instruments de percussions de différents pays- le gamelan javanais,le tabla de l’Inde du Nord, le steelband des Caraïbes ou encore les tambours sabar du Sénégal…La diversité est aussi à l’ordre du jour pour le module « collèges » qui porte sur la culture musicale par l’étude des musiques : des classiques Haydn, Beethoven et Debussy aux tsiganes, en passant par le jazz et le rock.

Une médiathèque en accès libre

Au cœur de la ville, la Cité de la Musique déploie aussi son activité pédagogique avec une Médiathèque –en accès libre et gratuit- disposant d’un fond de 70 000 documents (sonores, imprimés, multimédia) couvrant trois secteurs : les concerts donnés à la Cité de la Musique et à la salle Pleyel, l’histoire des instruments et des répertoires, les métiers de la musique.

Pour en savoir plus: www.citedelamusique.fr

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

ARTICLES

Tags

, ,