Organisé par Les yeux dans le monde

Organisé par le Ravi

Organisé par la Ligue de l’enseignement de l’Oise

Organisé par les MACAQ et Artisans du monde

Organisé par l’Association Espoir Chiapas

Organisé par « Les yeux de l’Ouïe » et l’atelier « En quête d’autres regards »

Quelques romans qui parlent du capitalisme, de secrets de familles, de la guerre Iran-Irak et de comment les medias ont « fait » l’affaire Dominici.

CL256_004.gif

Pour en savoir plus sur les inégalités entre hommes et femmes qui perdurent sur le marché du travail et pour se doter de quelques outils d’émancipation, voici deux livres à lire et à méditer.

Organisée par le Réseau Education Sans Frontière

Une famille, un mouvement, une tendance, une mode ? Si tout le monde ne s’accorde pas sur la définition à donner aux créatifs culturels, ceux-ci suscitent un intérêt croissant. En France, un livre récent leur est même consacré, permettant à tout un chacun de se situer par rapport à cette sphère émergente de la société.

Une histoire comme il y en a beaucoup dans la France d’aujourd’hui. Une famille sénégalaise bien intégrée mais pas régularisée. Suite à un banal contrôle, en quatre jours, le père est expulsé, loin de sa femme et de ses trois enfants qui, eux, restent ici, mais sans ressources. Par-delà les divergences sur la question de l’immigration, des drames humains se jouent. Témoignage.

Pour Erwan Lecoeur, sociologue et ancien directeur de l’Observatoire du Débat Public*, le constat est alarmant. Les médias n’ont pas suffisamment tiré les leçons des critiques proférées à leur encontre en 2002. S’ils ont abandonné le traitement mono thématique de l’insécurité, reproché alors, ils sont retombés dans leur principaux travers : emballement médiatique, choix de sujets anecdotiques, approche psychologisante des candidats au détriment d’une analyse profonde des programmes, mise en scène du « peuple » pour un faux débat démocratique, collusion flagrante avec les politiques… Selon le sociologue, ces élections risquent grandement de sonner le glas d’un journalisme qui, selon lui, n’a plus droit de cité… en l’état !

Les journaux ont-ils tiré les leçons des critiques qui leur furent adressées suite aux résultats du premier tour des élections présidentielles de 2002. Entretien à Ouest France où un vrai travail de réflexion a été engagé.

Entretien avec Jean-François Tealdi, grand reporter à France 3 et l’un des initiateurs de « l’appel des journalistes de l’audiovisuel public pour des débats contradictoires ».