LoadingAjouter cet article à ma liste de lecture

PROGRAMME DE LA JOURNEE

9 H 30 à 12 H 30 : But et objectifs des Marches contre la précarisation de nos vies.

Débat et décisions :

 Cible(s) finale(s) des marches : Lieu (Paris, Strasbourg ?) Date d’arrivée et type d’actions ou de manifestation ce jour là.

 Nos analyses convergentes de la situation (voir texte d’appel à améliorer)

 Nos propositions et nos moyens d’action pour les mettre en œuvre
En débat :

 L’affirmation de l’indépendance du mouvement social, la non-hégémonie d’une ou d’un groupe d’organisations sur les marches.

 L’expérimentation et la mise en application de la désobéissance civique pendant les marches.

 La précarité (et précarisation) ne devrait-elle pas être plus associée à la pauvreté, terme immédiatement compris par tou(te)s, et réalité vécue par nombre de celles et ceux qui participeront aux marches ?

 Est-il possible d’ intégrer dans le projet un départ anticipé souhaité actuellement par AC ! ?

Rappel

Sens des Marches : face à une politique nationale, européenne et internationale pensée et planifiée pour faire régresser nos droits et précariser nos vies, nous nous unissons et faisons un front commun.

3 Objectifs :

 Renforcer les luttes locales

 Créer et rendre visible les luttes communes

 Créer et consolider les convergences locales

Dates pour les marches : départ le 1er mai 2005 sur les lieux de luttes. Ces marches convergentes pourraient durer 3 semaines.

12 H 30 : Repas : N’oubliez pas de venir avec votre pique nique : Nous ferons  » auberge espagnole « , chacun pouvant amener des spécialités régionales

14 H 00 à 17 H 00 : Mise en Œuvre des Marches

Les Formes possibles :

4 marches principales sont envisagées mais la multiplicité de petites marches est souhaitée.

Les marches partent de lieux de luttes. A chaque étape : 1 action et/ou 1 débat et/ou 1 temps festif.

Une coordination nationale des marches : Articulation de l’autonomie de chacune des marches dans le cadre d’un projet (buts et moyens), défini collectivement et nécessité d’une coordination nationale des marches.

Proposition : Chaque organisation délègue les personnes nécessaires et propose les moyens techniques qu’elle peut mettre à disposition : local, outils de communication, financement.

Dès le 9 janvier, le collectif national de coordination doit se créer avec des sous groupes (commencement du travail sur place en 4 ateliers) :

 Communication (rendre visible les marches – porte-parole ) fixation d’une prochaine AG avec conférence de presse. Mais aussi logo, affiches, tracts, dépliant de présentation, autocollants, journal etc…

 Technique (suivi des marches et final) recensement des villes  » étapes  » comité d’accueil locaux, parcours,

 Juridique (conseiller et assurer la défense des militants sur les actions)

 Finances Création d’une structure comptable de gestion transparente des financements. Une association doit être créée à cet effet avec un compte bancaire.
Un budget national est à constituer pour assurer les défaillances locales sur les marches (accidents, dépannage : ex : accueil mal assuré ou défaillance du comité d’accueil) et pour organiser la dernière journée d’aboutissement des marches.

Les comités d’accueil qui doivent se créer sur chaque ville étape dès janvier/février

Proposition : Sur le même principe que nationalement, chaque organisation délègue les personnes localement pour constituer un comité local et propose les moyens techniques qu’elle peut mettre à disposition : local, outils de communication, financement.

Infos pratiques

Horaire : de 9 H 30 à 17 H 00

Lieu : Au CICP, 21 ter rue Voltaire, à PARIS 11 (métro Nation ou Rue des Boulets)

Apporter à manger et à boire pour partager le repas de midi

Pour s’inscrire : 06 87 61 48 10 ou Caronlamblin@aol.com

Liste provisoire des organisations signataires de l’appel pour des marches de printemps et contre la précarisation de nos vies :
AC! (Agir ensemble contre le chômage) – La Confédération paysanne – DAL (Droit au logement) – union syndicale Solidaires – NO VOX – CCIPPP (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien) – Construire un monde solidaire Millau – AC ! Calais – AC ! Lille – DAL Calais – DAL Lille – Comité Salam « Csur » Calais (soutien aux réfugiés) – ATTAC Montpellier – Le collectif CROAC de Montpellier – le collectif « Halte à la précarisation de Millau » – Coordination des Intermittents des Précaires et Ile de France – Marches Européennes – Amis de la Terre.

En attente de décision ou sous réserve :
FSU – MNCP (Mouvement National des Chômeurs et Précaires) – ATTAC-France

Avatar

Au sujet de Place Publique

Place Publique s'affirme comme un contrepouvoir, notre projet entend prendre sa place dans l’information en ligne indépendante.

Catégorie(s)

CITOYENNETE, Les archives de l'agenda

Etiquette(s)

,