Souvenons-nous : au printemps 1992, les troupes serbes débutent le siège de Sarajevo. Un siège moyenâgeux commence, sous le regard paresseux et indifférent d’une Europe en train de s’élargir pour former, selon ses propres mots, « une entité modèle des droits économiques, sociaux et humains ! Les nationalistes serbes , sous les ordres du Général Ratko Mladic et du chef du Parti démocratique serbe de Bosnie (SDS), Radovan Karadzic, pilonnent la ville et empêchent son ravitaillement en nourriture, électricité, eau, carburant. Leurs dirigeants pensent obtenir la reddition de la ville en quelques jours. Le pont humanitaire mis en place sur l’aéroport de Sarajevo est constamment interrompu. C’est le combat de Goliath et David. La guerre d’une armée « ex-yougoslave », aux ordres de Belgrade, contre des civils bosniaques. Pourtant Sarajevo résistera jusqu’au bout. Jamais la ville ne sera prise.

En juin 2011, le GART lançait un concours à destination des étudiants. De cet Appel à idées titré « Quelles mobilités à l’horizon 2020 ? », sont présentés ci‐après les trois meilleurs dossiers. Lancé auprès des étudiants des différentes filières concernées par la mobilité durable : transport, urbanisme, aménagement du territoire, logistique, sociologie, sciences de l’ingénieur, sciences politiques ou économiques, … les réponses collectées participeront à la réflexion des décideurs.

Le Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie a récemment confirmé en appel la condamnation de Florence Hartmann, pour outrage au Tribunal. Cette décision représente un cas majeur de volonté de censurer la liberté d’expression des journalistes.
Voici un résumé de cette affaire complexe qui exige que chacun d’entre nous soutienne Florence Hartmann dans son combat pour l’information

A un moment où la presse et certaines lettres confidentielles s’effarent et regrettent le mauvais fonctionnement de nos réservoirs à Idées que sont les « think tanks » à la française, trop souvent transformés en « clubs d’admirations réciproques « , il est bon de rappeler que notre société comme nos entreprises regorgent d’individus talentueux : les zélotes.

Ils sont jeunes, associatifs, souvent multilingues, et ont tous comme point commun de parler d’Europe en donnant la parole aux citoyens. Le média en ligne Cafébabel.com incarne l’une des plus belles réussites de la Génération Erasmus.

P-H. Gouyon est un chercheur qui s’implique dans les débats science/société. C’est autour de la question des OGM et de la biodiversité que Pierre-Henri Gouyon a le plus mouillé sa chemise.

Lorsque les lycéens expérimentent les sciences comme des chercheurs…
Retour sur 6 années d’un programme original conçu par une équipe de chercheurs à destination de lycéens de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

L’association Bolivia Inti forme les populations pauvres à cuisiner sans bois et sans gaz, grâce aux cuiseurs solaires

La rentrée s’annonce difficile : vote de la loi sur les retraites, recul des libertés et du droit de circuler, montée du chômage et baisse du pouvoir d’achat… Le tout sur fond de reconduites des Roms à la frontière. Avec, en perspective, cette question lancinante : Quel est l’avenir d’une société qui offre comme unique débouché à ses jeunes diplômés des stages plus ou moins rémunérés, des empilements aléatoires de CDD et de petits boulots sous payés ?

Ratko Mladic, vous savez… le bourreau du massacre de Srebrenica… Cela fait 15 ans que ce général de l’armée serbe de Bosnie est en cavale. 15 ans de trop pour les familles des survivants et pour l’honneur de la justice internationale.

Depuis 30 ans producteur indépendant, Jean Rochard (Nato) refuse pessimisme et angélisme.

Olivier Ferrand est le fondateur du think tank Terra Nova. Il vient de publier « L’état pyromane » aux Editions Delavilla, ouvrage dans lequel, en collaboration avec des membres de Terra Nova, il revient sur des thèmes développés par le pouvoir politique en place, débats qui suscitent de nombreuses controverses, qu’il s »agisse de l’identité française, de la fermeture de la jungle de Calais, du bouclier fiscal, de la « fin » du juge d’instruction…

Bruce Jones, Joachim Hauser, Jacques Rougerie, Hervé Bourgeois, ces architectes visionnaires, admirateurs de Cousteau et de Jules Verne, n’hésitent pas à se jeter à l’eau pour voir leurs rêves aquatiques se réaliser. Souvent dans le plus grand secret.

« J’ai connu une époque où l’identité nationale était le seul principe concevable des relations entre les Etats. On sait quels désastres en résultèrent ».

Ce passage est extrait d’un discours de Claude Lévi-Strauss prononcé le 13 mai 2005,lors d’une cérémonie à l’Académie française.L’ethnologue français, disparu samedi 31 octobre 2009, recevait, ce jour-là, le XVIIe Prix international Catalunya, décerné par la Generalitat de Catalunya – le gouvernement autonome catalan. Dans ce texte, Claude Levi Strauss fait l’éloge du « respect des autres espèces » et des « relations transfrontalières ».

Le patron de France Télécom est devenu chef d’entreprise en toute fin de carrière.

Il n’y a pas que Michael Jackson dans l’actualité.

Pianiste de jazz réputé, Laurent Coq a choisi la voix de l’indépendance. Il réalise, produit et distribue son dernier album sous son propre label. Un pari économique risqué et entièrement assumé. Entretien.