Au cours des trois prochaines décennies, les pays en voie de développement concentreront 90 % de la croissance urbaine. « Eco2 Cities : Villes écologiques et villes économiques » est un programme de la Banque Mondiale qui permet d’aider les villes des pays en voie de développement à atteindre la durabilité écologique et économique.

Construire un partenariat entre les villes en devenir dans les pays en voie de développement et les villes mondiales qui ont déjà adopté de bonnes pratiques, et le monde universitaire, c’est un des objectifs du programme Eco2 Cities. « Les villes consomment 70 % de l’énergie et des ressources de la planète. Elles consomment également plus de 80 % des produits agricoles et du bois cultivés en zones rurales. Mais il s’agit du style de vie consumériste des résidents, et non les villes elles-mêmes, qui contribue à la pollution » expliquait la responsable du développement urbain de la Banque mondiale, Abha Joshi Ghani.

Il s’agit de modifier le développement des villes en évitant une croissance qui encourage l’utilisation inefficace de l’énergie et des ressources. Si l’urbanisation a contribué à la croissance économique, elle a également contribué à augmenter les défis environnementaux et socio-économiques. Ont été notamment étudiées Yokohama au Japon, Curitiba au Brésil, ou encore Stockholm (pour le quartier de Hammarby). Ces villes « exemples » ont mis en place des transports publics plus efficaces, des pistes cyclables, ont favorisé les espaces verts. Au bout du compte, elles sont parvenues à réduire leur consommation d’énergie par un éclairage plus efficace des rues et des immeubles et une gestion affinée des services aux collectivités. Démontrant l’efficience d’une approche globale.

Une approche globale

Curitiba, au Brésil, a fait face à une croissance rapide de sa population (1 797 000 en 2007), par la planification urbaine innovante, et la planification des transports. La ville dispose du taux de fréquentation des transports publics le plus élevé du Brésil (45 %), des pertes économiques liées aux embouteillages les plus faibles, et affiche des taux de pollution urbaine les plus faibles. Curitiba a aussi investi dans de grands espaces verts participant à prévenir les inondations tout en étant des lieux de loisirs. son programme de recyclage des déchets permet aux plus démunis d’échanger des déchets collectés contre notamment des titres de transport.

A Stockholm, une ancienne zone industrielle située en centre-ville est devenu un quartier écologiquement durable. Les principaux projets environnementaux et d’infrastructures ont été développés par trois agences urbaines en charge de l’eau, de l’énergie et des déchets. A titre d’exemple, le biogaz est produit dans la station d’épuration à partir de la digestion de déchets organiques et de boue et utilisé comme carburant dans les voitures et bus.

Autant d’enseignements qui peuvent inspirer les villes en devenir pour
se développer de façon durable. « La plupart des solutions imaginatives et pratiques utilisées par ces villes sont financièrement accessibles, elles génèrent de la performance économique, et procurent notamment des avantages directs et indirects y compris aux plus démunis» explique un des responsables du programme. Le référentiel Eco2 est conçu pour s’adapter aux conditions locales : chaque ville peut s’en servir en tenant compte de ses défis et de contraintes propres.

La Banque mondiale prévoit d’offrir une assistance technique sous la forme d’études de diagnostic.

Elle encourage l’utilisation de la méthode du coût complet sur le cycle de vie, qui revient à examiner les coûts totaux, notamment l’épuisement des ressources et l’impact environnemental.

Ainsi conçues les villes auraient donc la capacité d’offrir une qualité de vie meilleure pour une consommation minimale de ressources : des villes compactes, bien gérées réduisent les longs trajets domicile-travail, et proposent des services de proximité à un nombre important de personnes.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris

Au sujet de Estelle Leroy

Estelle Leroy-Debiasi est journaliste professionnelle, Diplômée en Economie, ex rédactrice en chef du quotidien économique La Tribune. Elle contribue régulièrement au site ElCorreo, site de la diaspora latinoamericaine.

Category

ARTICLES

Tags

, , ,