Depuis 1979, le gouvernement iranien prive, volontairement et systématiquement, les étudiants bahá’ís de l’éducation universitaire qu’il est pourtant en mesure de leur fournir. Ces persécutions rentrent dans une stratégie de ségrégation culturelle au seul motif de leurs convictions religieuses.
Depuis 2006, le gouvernement iranien, sous la pression internationale, feint de donner des signes d’ouverture qui ne sont que des manoeuvres pour masquer cette discrimination qui continue à perdurer.

Pour protester contre l’exclusion des baha’is des universités d’Iran, une Conférence, animée par Marc Kravetz, est organisée le Mercredi 1er avril 2009, à 19h00, par la LDH-section Sorbonne,amphithéâtre Gestion. 14, rue Cujas, Paris 75005.

Avec la participation de
Karim Lahidji, président de la LDH iranienne, vice-président de la FIDH,
Susan Perry, professeur à l’American University of Paris, spécialiste des droits de l’homme, Saeed Païvandi, maître de conférences, spécialiste du système éducatif iranien, Foad Saberan, psychiatre, membre de la communauté bahá’íe française, Chahla Chafiq, sociologue et écrivaine, signataire de la pétition des intellectuels iraniens « Nous avons honte »*._

(Plus d’infos : www.bahai.fr/interditsdapprendre)

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Place Publique

Place Publique s'affirme comme un contrepouvoir, notre projet entend prendre sa place dans l’information en ligne indépendante.

Category

DIVERS