L’économie de la planète numérique a pour première caractéristique d’être à l’origine d’un grand mouvement du libéralisme. J’entends par là qu’elle libère les énergies et rend possible des millions d’initiatives dont l’autoproduction sur la Toile est un exemple.

Quand est-ce qu’on en finira d’avoir honte d’avoir honte, hein, Pascal ? C’est ma question du jour.

Ne m’a-t-on pas assez répété qu’ici on s’intéresse au futur. Certes, mais comment parler du futur dans un contexte où personne ne sait de quoi demain sera fait. Essayons de démêler quelques traits de notre présent.

« Ce que je souhaite pour mon pays, mes concitoyens, pour le monde » est la première question sur laquelle un homme politique, un militant, un citoyen devrait être au clair, à tout moment. Cela simplifierait bien des débats, bien des ambiguïtés du discours. « Tu veux quoi ? », voilà la question.

Point de vue sur l’essai « La Longue marche : entreprises, droits de l’homme et mondialisation (1) » de Dominique de La Garanderie

« Mauvais, non performants, archaïques, idéologues, partisans, conservateurs, aveugles, refusant de voir la réalité, immobilistes, ayant des mentalités à changer, installés dans le confort de l’autoévaluation et travaillant dans des structures obsolètes, archaïques et rigides. Voici donc les termes que Nicolas Sarkozy a utilisés dans son discours du 22 janvier 2009, pour dire ce qu’il pense de nous et de nos institutions. Et il a ajouté : « N’y a-t-il pas urgence à en finir avec une organisation désastreuse. Les organismes de recherche doivent opérer leur transformation en agence de moyens ».

Jeudi 22 janvier 2009[Pour lire l’ensemble du discours : [http://www.elysee.fr/documents]] «…/… Il y a quelques mois, avec le Premier ministre nous avons chargé Valérie PECRESSE, de coordonner la définition d’une stratégie nationale de recherche et d’innovation. Pourquoi ? Parce qu’en l’absence d’une stratégie claire dans ce domaine et avec un système d’enseignement supérieur et de recherche […]

La réorganisation du CNRS est la énième étape d’une réforme de la recherche, difficile à boucler.

Depuis 2004, elle a vu une communauté scientifique se dresser contre la plupart des mesures adoptées par les ministères successifs.

Trois épisodes récents témoignent de l’aggravation des relations.

Aimer, dormir, manger, habiter, circuler, penser… Chaque mois, Place-Publique vous donne rendez-vous avec une esquisse illustrée de votre vie quotidienne future. Extraits du livre « Vivre en 2028. Notre futur en 50 mots clés » (Avec l’aimable autorisation des Editions Lignes de Repères)

Vers 2020, grâce au progrès du photovoltaïque, l’énergie solaire pourrait devenir une solution compétitive. Le potentiel de croissance du photovoltaïque est incommensurable, pense Daniel Lincot, de l’Institut de recherche et de développement sur l’énergie photovoltaïque (Irdep) : « La quantité d’énergie solaire qui arrive sur Terre chaque année est considérable, 10 000 fois supérieure à […]

Des panneaux solaires couvrant seulement 1% du désert suffirait à résoudre les problèmes d’énergie et d’eau dans le monde. La planète abandonnée aux déserts ! C’est le signal d’alarme déclenchée depuis plusieurs années déjà par ceux qui s’inquiètent de l’avancée inexorable du désert dans le monde. Dans certaines régions comme l’Afrique ou l’Asie, l’intensification de l’érosion […]

Et si les autoroutes devenaient une sorte d’ immense panneau solaire capable d’alimenter en énergie des villes entières. Nous n’en sommes pas là. Mais le solaire a vraiment sa place dans la route de demain. Témoin, Scott Brusaw, un ingénieur américain, à la tête de la société Solar Roadways (1) a mis au point un système […]