Co-organisé par F. Ameli, maître de Conférences à l’université de Paris I et l’association Anticor

« La perte du sens du bien commun et des libertés fondamentales se redouble en effet chez le politicien-voyou d’une forme de cécité morale qui semble proprement liée à l’exercice du pouvoir, à l’infatuation et au sentiment d’immunité qu’il suscite. Il faut s’interroger sur les raisons de ce phénomène. Est-ce le pouvoir lui-même qui conduit naturellement à l’abus, par l’effet de sa propre logique ? Est-on fondé à dire que le pouvoir corrompt, y compris les meilleurs ? Et dans ce cas, comment espérer encore accorder l’idéal de justice aux exigences de la vie politique ? Ou bien faut-il incriminer des personnalités-types, des « profils » de délinquants politiques ? Quelle idée, d’ailleurs, l’élu du peuple se fait-il du pouvoir que nous lui octroyons ? Se voit-il comme un chef ou comme un mandataire ? Comme un entrepreneur ou comme un fonctionnaire ? Le scrupule,en politique, se limite-t-il au sentiment du « risque » encouru ?

Jusqu’à quel point le « quatrième pouvoir », celui des médias, peut-il être envisagé comme un recours, s’il est établi que les politiques y trouvent un relais direct de leur action ? Que peut-on attendre du « cinquième pouvoir », celui de la « blogosphère », ou encore de la constitution de « jurys de citoyens » chargés d’évaluer l’action publique ?

Telles sont quelques unes des questions qui seront abordées dans ces débats. Dans l’espoir que la vie politique ne se réduise pas à un simple rapport de force, et qu’elle ne soit donc pas complètement déconnectée des préoccupations éthiques.

Programme
Modérateur : Pierre Rancé (chroniqueur judiciaire Europe 1)

Conférence introductive : La notion d’abus de pouvoir, par le Professeur Frédéric Rolin, Paris X-Nanterre

Premier Débat : constats et témoignages de Christophe Grébert, bloggeur : L’affaire Monputeaux.com et la place du 5ème pouvoir, François Améli, Maître de Conférences – Université de Paris-I et Avocat: l’affaire de diffamation de la fondation Elahi, Jasna Stark, Avocat à la Cour : L’affaire de l’Infirmerie de la Préfecture de Police de Paris
Vidéo : témoignages de personnalités et micro trottoir (Y. Noah, F. Amara)
Débat avec la salle

Second Débat : analyses et solutions avec Christian Charrière-Bournazel,bâtonnier désigné, Alexandre Dorna, Président de l’Association française de psychologie politique, P.A. Iweins, Président du Conseil National des Barreaux, Corinne Lepage, Ancien Ministre etSerge Portelli, Vice-Président TGI de Paris

Débat avec la salle puis synthèse et clôture : Frédéric Rolin

le 2 juin de 9h à 13h

La Sorbonne, Amphithéâtre de Gestion

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Place Publique

Place Publique s'affirme comme un contrepouvoir, notre projet entend prendre sa place dans l’information en ligne indépendante.

Category

CITOYENNETE, Les archives de l'agenda

Tags

,