Juif tunisien, militant communiste depuis une vingtaine d’années, employé communal et citoyen engagé à Montataire (Oise), Fernand Tuil a suscité le premier jumelage entre une ville de France et un camp palestinien. Depuis, il organise des rencontres entre jeunes des quartiers et réfugiés du Proche-Orient. Et a mis en place le réseautage, via Internet, de nombreux camps palestiniens (Article de Philippe Merlant).

Mathieu Vallet : « Une rubrique « Portraits » existait dans tous les magazines des premières années de Place Publique. Au hasard de ce portrait, qui n’a pas encore trop jauni, c’est tout un esprit de Place Publique qui remonte à la surface. Un hommage personnel à toutes les personnes « portraisées », et à toutes celles qui méritent plus de lumière sur leurs actions ».

 A lire dans le magazine de l’été 2000.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris