Rencontre proposée par les Ateliers de la Citoyenneté

Le principe des ces rencontres est de s’approprier, par l’échange avec un lecteur, les concepts d’un ou plusieurs essais.

Cet « Arrêt sur écrits » sera consacré au livre qu’Alain de Vulpian consacre aux « gens ordinaires » et à leur évolution depuis cinquante ans, A l’écoute des gens ordinaires (Dunod).

En complément ou en contrepoint seront également évoqués le livre de Jean-Claude Guillebaud, Le goût de l’avenir paru au Seuil et celui de François de Singly Les uns avec les autres chez Armand Colin.

Pour Alain de Vulpian, qui observe depuis des décennies l’évolution des occidentaux (il est le fondateur de la Cofremca-Sociovision), les gens ont pris en main leur destin mais ce n’est pas vu par la sphère dirigeante ;

François de Singly conforte ce diagnostic en faisant l’éloge d’un individualisme créateur de lien. En revanche, pour l’essayiste Jean-Claude Guillebaud, il est nécessaire d’entreprendre une véritable mutation anthropologique pour éviter de « déserter l’histoire ».

Ces visions sont-elles contradictoires ou complémentaires, que nous disent-elles sur la possibilité de développer une citoyenneté entreprenante ?

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris