De par sa position d’interlocuteur privilégié avec la Russie, il apparaît, aux yeux de certains, que seule la Chine pourrait faire comprendre à Poutine qu’il n’a pas les moyens de ses ambitions. Ce ne sont pas seulement les victoires ukrainiennes qui incitent à avancer pareille supposition, ce sont aussi les échecs économiques qu’il enregistre depuis […]

Yan de Kerorguen A la une