On fait généralement passer l’esprit de répartie pour de l’intelligence et le manque de vivacité pour de la niaiserie. Il n’y en a que pour les brillants, ceux qui ont la parole haute, bien arrimée à leur orgueil. Mais les modestes sont-ils si insignifiants ? La thèse ici défendue n’y va pas par quatre chemins : les […]

Yan de Kerorguen A la une