Insolente inégalité entre les confinés des champs et les  confinés des villes, entre les plantes vertes et les murs gris, entre espace et densité. Il y a ceux qui continuent de regarder le ciel et d’autres qui n’ont que la fenêtre pour voir la rue déserte. Grand sentiment de liberté et de tranquilité pour les […]

Yan de Kerorguen A la une