La guerre est-elle consubstantielle à la nature humaine, inhérente à l’homme, comme inscrite dans son évolution, dans ses gènes, sa culture, sa raison ? Depuis la fin des grands conflits mondiaux, on serait tenté de répondre : non. L’idéal démocratique a indubitablement marqué des points et permet de cultiver un certain optimisme car les démocraties sont rarement en […]

Yan de Kerorguen A la une