Perpignan et son agglomération se sont positionnées sur le terrain des énergies renouvelables. La communauté d’agglomération Perpignan-Méditerranée a signé la première convention engageant une ville vers «l’énergie positive », le 18 janvier dernier. L’idée est de pouvoir produire quelque 440 000 Mwh par an pour satisfaire la consommation résidentielle de l’agglomération.

Cela signifie la couverture de 100 % des besoins d’électricité de la communauté d’agglomération (soit 200 000 habitants) par différentes énergies renouvelables d’ici à 2015. L’objectif est d’assurer toute la consommation résidentielle de l’agglomération (ou 86 % avec l’activité industrielle de Perpignan) pour un investissement de 500 millions avec un retour financier sur sept à dix ans.

Comment parvenir à de tels résultats ? En récupérant la chaleur de l’incinérateur de Calces, par la mise en service de 40 éoliennes, grâce à trois centrales photovoltaïques et plus de 70 000 m2 de toitures solaires, notamment sur les bâtiments publics.

L’implantation de toitures solaires ne représentera que 11 % de la production d’énergie renouvelable de la ville à côté des 70 % générés par le développement du parc éolien, les centrales solaires (10 %), le réseau de chaleur (9 %). Cette organisation signe le passage d’une énergie centralisée à un mode de production où chaque citoyen, chaque ville, … prend ses responsabilités. Outre le développement des énergies renouvelables, la communauté d’agglomération souhaite réduire ses besoins énergétiques, avec un programme de rénovation des bâtiments. Quant aux nouveaux bâtiments publics, ils devraient également être conçus et réalisés pour répondre aux nouvelles normes énergétiques soit une consommation inférieure ou égale à 50kWh/m2/an. L’ensemble de l’agglomération va aussi s’engager dans de nouveaux plans de transports : développement des transports urbains, poursuite du plan vélo, fret ferroviaire tout en préservant les espaces et ressources naturelles et sensibles.

RESULTATS ELECTIONS Municipales 2008 à Perpignan. 1er Tour
Alduy maire sortant UMP : 38,88%

Amiel-Donat – Union de la gauche : 20,16%

Codognès – PG : 15,12%

Aliot – Front national : 12,29%

Ripoull – Modem : 8,53%

Cufi – extrême gauche: 5,02%
FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris

Au sujet de Estelle Leroy

Estelle Leroy-Debiasi est journaliste professionnelle, Diplômée en Economie, ex rédactrice en chef du quotidien économique La Tribune. Elle contribue régulièrement au site ElCorreo, site de la diaspora latinoamericaine.

Category

ARTICLES

Tags

, , ,