Depuis près d’un an, la Fondation Jean-Jaurès se penche sur la question du revenu d’existence, par différents moyens : expérimentation en partenariat avec le conseil départemental de Gironde, simulations chiffrées avec le Cepremap de Daniel Cohen et l’IPP d’Antoine Bozio, publication de travaux sur le sujet. Sans a priori, elle explore ainsi les potentiels mais aussi les limites d’une proposition au coeur du débat d’idées dans notre pays. C’est dans ce cadre que s’inscrit la contribution de David Djaïz et Julien Dourgnon.

La construction européenne Les États Généraux de l’Europe, créés en 2007, sont conçus avant tout comme un lieu de débats ouverts et accessibles à tous les citoyens sur les enjeux européens. Ils sont organisés par la société civile, en toute indépendance, dans une approche pluraliste, en coopération avec les autorités publiques nationales et locales et […]

la 5ème édition du Festival des Conversations qui aura lieu le jeudi 6 avril 2017 à Paris Le thème choisi cette année : « La conversation et l’engagement  » Engager la conversation, c’est prendre le risque d’aller vers l’autre ! Les conversations commenceront en soirée pour se prolonger dans la nuit… La nuit de toutes les […]

Pour 1 Français sur 3, les entrepreneurs sociaux sont les acteurs les plus innovants dans la résolution des problèmes sociaux et environnementaux. C’est ce que démontre la 5ème édition du Baromètre de l’Entrepreneuriat Social 2017*

Selon une étude Infosys*, présentée à Davos le 17 janvier 2017, la France est la plus en retard en matière d’adoption des technologies d’Intelligence Artificielle.

D’après les résultats d’une l’étude menée par CFTC Santé Sociaux, la fédération des métiers de la santé et des services à la personne sur « Les Français et les particuliers employeurs », réalisée par OpinionWay, près de la moitié des Français ont déjà fait appel aux emplois de proximité. Avec 1,5 million de salariés, l’emploi à domicile est le deuxième employeur de France derrière l’artisanat (2 millions de salariés).

Selon les résultats d’une étude* réalisée par l’IFOP auprès des collégiens et lycéens de France agés de 14 à 18 ans, 2 jeunes sur 3 se déclarent optimistes quand à leur avenir professionnel.
 L’enseignement dispensé dans les filières scientifiques et des métiers techniques et industriels pourrait attirer davantage de jeunes en misant sur une approche plus concrète et une meilleure information sur les débouchés.

Selon le COE, moins de 10% des emplois cumulent des vulnérabilités qui pourraient en menacer l’existence dans un contexte d’automatisation. La moitié des emplois existants pourrait voir son contenu notablement ou profondément transformé.

75% des étudiants de grandes écoles françaises veulent un emploi en accord avec leurs valeurs

Jean-Pierre Lehnisch

L’enseignement à distance a toujours été très sensible à l’environnement économique, social et psychologique du pays où il s’exerce.

Pour tous ceux que la politique intéresse, l’élection de Donald Trump à la Présidence des Etats-Unis après le vote britannique en faveur du Brexit, est un message politique d’une grande brutalité pour nos vieilles démocraties. Message brutal, parce qu’il bouscule l’idée que tous les analystes se font des mécanismes du débat démocratique en période électorale : in fine, lorsqu’il s’agit de leur destin aussi bien collectif qu’individuel, la grande majorité des électeurs se rendrait aux arguments des forces politiques et économiques dominantes ; quand bien même les inégalités sociales s’accroissent dans le monde occidental, il ne serait pas concevable que l’on casse un système qui, bon an mal an, vous assure la paix à domicile et un niveau de vie qui reste largement supérieur à celui de la plus grande partie de l’humanité.

Au regard des premiers retours d’expérience très favorables, la loi Travail a instauré la généralisation de cette Garantie jeunes à compter du 1er janvier 2017 sur l’ensemble du territoire. Elle est dorénavant accessible à tous les jeunes de moins de 26 ans en situation de précarité, sans emploi, qui ont arrêté leurs études et qui ne suivent pas de formation (NEET). L’objectif : leur permettre d’entrer dans la vie active grâce à un parcours complet et intensif d’accès à l’emploi, et leur garantir un revenu.