Pour tous ceux que la politique intéresse, l’élection de Donald Trump à la Présidence des Etats-Unis après le vote britannique en faveur du Brexit, est un message politique d’une grande brutalité pour nos vieilles démocraties. Message brutal, parce qu’il bouscule l’idée que tous les analystes se font des mécanismes du débat démocratique en période électorale : in fine, lorsqu’il s’agit de leur destin aussi bien collectif qu’individuel, la grande majorité des électeurs se rendrait aux arguments des forces politiques et économiques dominantes ; quand bien même les inégalités sociales s’accroissent dans le monde occidental, il ne serait pas concevable que l’on casse un système qui, bon an mal an, vous assure la paix à domicile et un niveau de vie qui reste largement supérieur à celui de la plus grande partie de l’humanité.