Dans une étude rédigée en partenariat avec la Friedrich Ebert Stiftung et l’Institute of Public Affairs de Pologne à paraître lundi 23 novembre simultanément en France, Allemagne et Pologne, et intitulée  » Quelle ambition pour l’Union de l’énergie ? Un projet politique à la croisée des chemins », Terra Nova analyse les conditions nécessaires à la relance de l’idée d’une Union de l’énergie, et formule des propositions pour rendre ce projet réaliste mais non moins ambitieux. Voici une synthèse de ces propositions

Le 30 novembre, s’ouvre pour deux semaines la 21e conférence des Nations unies sur le climat, qui réunira 195 Etats pendant deux semaines à Paris, sur le site du Bourget. Objectif : adopter un accord universel, ambitieux et contraignant qui organisera la lutte mondiale contre les changements climatiques à partir de 2020.

La longue nuit polaire, le craquement des glaces, la solitude, le froid du blizzard et les icebergs tranchants…
Restés longtemps inexplorés, les pôles sont devenus en un demi-siècle une véritable « terra scientifica ». Ces énormes réserves de froid que Paul-Emile Victor qualifiait de « déserts absolus » ont une influence prépondérante sur l’ensemble du globe. Ce qui attire les chercheurs ? Certes, il y a la beauté des aurores boréales, avec ses voiles mouvants de lueurs entre le bleu-vert et le jaune, sur fond de ciel sombre, chargé de particules électrifiées et de gaz raréfié. Mais bien sûr, ce n’est pas seulement de sensations qu’il s’agit.

L’architecte Jean-Michel Wilmotte, Jean-Louis Missika, maire adjoint de Paris chargé du développement économique et du Grand Paris, Jonathan Curiel. Directeur général de Paris Première, Alexia Fabre. Conservateur en chef du Mac Val, Jean-Baptiste Douin. Responsable des activités de la banque privée J.P.Morgan, installée depuis 1868 dans la capitale. Ils sont des acteurs du Paris qui bouge.

« Mes Chers collègues, les attentats d’une barbarie sans précédent qui ont ensanglanté notre Ville le 13 novembre ont fait 130 morts et près de 600 blessés dont 200 sont encore hospitalisés.
Au-delà de ces personnes directement touchées, ce sont des dizaines de milliers de Parisiens qui ont été durement éprouvés.

Les Parisiens sont à la fois nostalgiques et modernistes. Ils attendent de leur ville que, tout en conservant son côté clocher, elle bouillonne de possibilités, d’activités et d’innovations.

Tous sur les terrasses, ce mot d’ordre au lendemain des attentats du vendredi 13 novembre est caractéristique de l’esprit français. Il contient à lui seul les trois principes au fondement de la république : Liberté, Egalité, Fraternité. Ce que d’aucuns critiquent comme de la légèreté est paradoxalement notre force. La place publique est le lieu par excellence de cette urbanité citoyenne qu’on retrouve sur les marchés, en flânant dans la rue, en se promenant dans les parcs, en s’attardant dans les cafés.

Accusée de se reposer sur ses lauriers, Paris est au contraire en plein mouvement. La fascination qu’exerce la ville Lumière cache l’étonnant foisonnement des projets urbains qui s’étendent vers la périphérie, témoignant de la vitalité économique et scientifique du futur grand Paris

Il arrive parfois qu’on me demande quels livres ont été importants pour moi. Réponse difficile. Beaucoup de livres m’ont instruit, ému, bouleversé, passionné. Des romans, des essais, des poèmes, du théâtre. Peu de philosophie, aux afféteries langagières souvent trop rébarbatives pour moi. Des écrivains dont j’ai lu quasiment l’œuvre entière. Rimbaud, Apollinaire, bien sûr, mais […]