Annette Preyer

La crise dévie les parcours, souvent de façon brutale. Il doit bien y avoir des Grecs qui transforment cet accident en opportunité et créent du neuf.

L’été 2013 j’ai passé six semaines à Athènes, Volos et Thessalonique pour vérifier cette hypothèse. Et j’ai rencontré un grand nombre d’hommes et de femmes jeunes, mais aussi moins jeunes, entrepreneurs, innovateurs, prenant en main leur propre vie, pleins d’énergie, d’enthousiasme et d’engagement.

Deux ans plus tard j’ai eu envie d’aller voir ce que sont devenus toutes ces belles initiatives. Ce qui n’était pas prévu au programme furent le référendum du 5 juillet et les négociations dramatiques à Bruxelles qui ont évité in extremis le Grexit avec l’accord arraché lundi 13 juillet au matin. Mon intérêt à moyen et long terme a donc partiellement été dévié vers des discussions sur l’actualité immédiate.

De ces 15 jours en Grèce (9 au 24 juillet 2015), je reviens avec plus de questions que de réponses et surtout pas de vue générale ni de synthèse. Sauf peut-être deux éléments communs soulignés par plusieurs interlocuteurs très différents. D’abord la difficulté des Grecs à coopérer. Ils se démènent pour eux-mêmes et leur famille au sens large, mais sont indifférents au sort de la cité. « Mettez trois Grecs ensemble et vous avez cinq partis politiques ». Ensuite l’absence d’Etat. « Les autres Européens ont des Etats, nous Grecs avons la famille. »

Je vous livre donc ici quelques observations et états des lieux ponctuels de situations qui vont de la moyenne entreprise à la start-up, aux projets coopératifs, aux réseaux locaux d’échange avec monnaie locale et banques de temps jusqu’aux lieux libertaires et personnes marginales.

Annette Preyer

Dossier Spécial Grèce

La Grèce innovante et sociale

La Grèce et ses jeunes entrepreneurs

Relire le reportage d’Annette Preyer en publié en 2013

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Annette Preyer

Executive coach, Annette est spécialisée dans le développement des équipes et le management interculturel. Elle s’intéresse tout particulièrement aux organisations qui réinventent leur mode de fonctionnement et notamment leurs processus de prise de décision et de régulation des conflits. D’origine allemande, diplômée de Sciences Po Paris, Annette intervient en français, anglais et allemand. Journaliste pendant une dizaine d’années, elle aime toujours écrire, en son nom propre ou en soutenant d’autres plumes.https://fr.linkedin.com/annettepreyer

Category

SANTE

Tags

, ,