« Le bonheur des méchants comme un torrent s’écoule. » écrit Jean Racine
…où les médias sont comme des poissons dans l’eau, pourrait-on ajouter.

J’ai eu l’occasion, ces derniers mois, de participer (très modestement) à la réalisation d’un film documentaire sur la vie quotidienne dans un ESAT. Les Établissements et services d’aide par le travail, qu’on appelait auparavant CAT (Centre d’aide par le travail), rappelons-le, permettent à une personne handicapée d’exercer une activité en milieu protégé si elle n’a pas acquis assez d’autonomie pour travailler en milieu ordinaire.

Ils sont nombreux, puissants, présents partout dans le monde, et ils n’ont rien d’illuminés. Experts, investisseurs, entrepreneurs, chercheurs, ils sont issus de la cyberculture californienne et croient dur comme cyber que le transfert de la conscience humaine dans la machine, est une évolution nécessaire de l’humanité. A les entendre, si l’homme veut survivre, il devra fusionner avec la technique. Bigre !

Le traitement des problèmes sociaux connaît actuellement une révolution à l’échelle mondiale. Les outils de finance sociale conçus pour aider les services publics sociaux à améliorer leurs prestations, font aujourd’hui l’objet de toutes les attentions.

Le procureur du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie a requis la prison à perpétuité contre l’ancien chef politique des Serbes de Bosnie, Radovan Karadzic, pour avoir ordonné et entrepris le nettoyage ethnique de plusieurs régions de la Bosnie-Herzégovine après le démantèlement de la Yougoslavie en 1991.

« Malgré les efforts déployés pour mettre en œuvre le principe d’égalité en France, les discriminations persistent. Ceci démontre qu’un nombre d’engagements majeurs de la République ne sont toujours pas tenus dans ce domaine crucial pour la cohésion sociale et les droits de l’homme », a déclaré, le 26 septembre 2014, Nils Muižnieks, commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, à l’issue d’une mission de cinq jours en France.

Déficit d’innovation, augmentation des procédures et des coûts de contrôle, compétition interne énergivore et génératrice de stress, hiérarchie pesante, perte de motivation des personnels…force est de constater : l’entreprise est encore très attachée à l’esprit de la pyramide, raide et cloisonné. Pourtant, les réseaux et les NTIC sont peu à peu en train de changer […]

C’est un serpent de mer : les Français ne croient plus aux promesses. Ils voient le verre à moitié vide. Dans un pays où il est impossible de réconcilier les contraires, gouverner semble impossible ou du moins tenir d’un exercice d’équilibriste.