25 ans après leur premier tour du monde, les Chefs amazoniens Raoni et Megaron interpellent à nouveau l’opinion internationale, alors que le Brésil lance la Coupe du monde de football.

Kayapo RAONI Metuktire et MEGARON Txucarramãe, figures légendaires de la résistance des peuples indigènes du Brésil engagés contre la déforestation de l’Amazonie, furent les premiers, Sting à leurs côtés, à alerter le monde entier sur ce thème, il y a exactement 25 ans. Ils reviennent aujourd’hui sur leur pas pour dresser un bilan et lancer une opération d’envergure internationale.

Ayant à l’esprit que le terrain de football est depuis toujours l’unité de mesure de la déforestation, les deux grands chefs amazoniens souhaitent interpeller le monde en plein lancement de la Coupe du monde au Brésil (12 juin – 13 juillet). Ils se rendront en Europe après avoir participé, à Brasilia (27-29 mai), à de grandes manifestations indigènes en direction de la Coupe du monde puis marqueront la Journée mondiale de l’environnement le 5 juin à Paris et feront
escale en Belgique, à Monaco et, pour la première fois depuis 1989, en Angleterre, puis en Norvège, pays du prix Nobel de la paix. Dans chacun des pays traversés par le ‘S.O.S. Amazônia Tour’, des rencontres sont prévues avec les plus hautes autorités et des personnalités artistiques et sportives.

C’est dans le cadre d’une tournée organisée par Planète Amazone, en partenariat avec l’Instituto Raoni (Brésil), Tribes Alive (Angleterre) et avec l’appui de nombreux soutiens que les Caciques Raoni et Megaron se rendront donc en Europe pendant la première quinzaine de juin. Ce voyage est l’apothéose d’une opération citoyenne internationale intitulée ‘S.O.S. Amazônia – Stop Belo Monte!’, lancée par Planète Amazone le 10 décembre 2013, Journée mondiale des droits de l’homme, à Paris. Il fait suite à la campagne ‘Urgence Amazonie’ de novembre et décembre 2012, pendant laquelle les Caciques avaient pu rencontrer les plus hautes autorités européennes.

L’opération ‘S.O.S. Amazônia – Stop Belo Monte!’ convie chaque habitant de la planète se sentant concerné par l’appel des peuples d’Amazonie à rejoindre symboliquement une équipe de soutien à la sauvegarde du « poumon vert »,
pendant les préparatifs et le déroulement de la Coupe du monde. Il suffit pour cela d’utiliser et de diffuser sous de multiples formes (selfie, tee-shirts, pochoirs, images de profil sur les réseaux sociaux…) les symboles de lutte indigène : une main verte pour la forêt, une main rouge pour les peuples qui veillent sur elle.

Cette main qui dit « Stop », est une main tendue en direction des peuples d’Amazonie opprimés, qui luttent pour préserver lers droits et la forêt primaire et donc l’avenir de chacun d’entre nous. Une main, deux couleurs qui symbolisent l’appel au rassemblement des Chefs Raoni et Megaron et des peuples menacés: unis pour l’Amazonie.

L’Amazonia Tour se déroulera à Brasilia, Paris, Bruxelles, Londres, Monaco, Oslo… du 27/05 au 15/06/2014

Un spot sera dévoilé sur youtube le 27 mai 2014, jour du lancement de grandes manifestations indigènes à Brasilia. Le chanteur Bernard Lavilliers assure l’introduction de la version française. Une célèbre personnalité anglophone
ouvrira quant à elle la version internationale.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

ENVIRONNEMENT

Tags

,