Génération Précaire invite à réveiller le Sénat pour améliorer les droits des stagiaires

A l’occasion de la présentation de la proposition de loi pour encadrer les stages au Sénat le mardi 29 avril, le collectif de défense des stagiaires a invité toutes les organisations de jeunesse et les syndicats de travailleurs, mobilisés sur la question des stages, à réveiller les sénateurs !

La proposition de loi, présentée grâce à la mobilisation de Génération-Précaire, comporte quelques avancées mais reste clairement insuffisante. Génération-Précaire a donc appelé les sénateurs à voter les amendements visant à mieux encadrer les stages et améliorer leur gratification.

En effet, alors que la gratification a été mise en place en 2006 par la loi d’égalité des chances, le texte actuel ne propose qu’une non-imposition de celle-ci… autant dire du vent ! Génération-Précaire propose de l’augmenter à au moins 50% du SMIC et la rendre progressive selon le niveau d’étude de l’étudiant.

Le collectif Génération Précaire soutient par ailleurs les amendements déposés par le groupe écologiste au Sénat notamment sur :
• le renforcement du rôle de l’établissement d’enseignement supérieur et notamment du rôle du bureau des stages et la limitation à 25 du nombre d’étudiants suivis par un maître de stage
• l’obligation d’un volume minimal de formation de 200h avant de partir en stage
• le versement de la gratification de stage dès le 1er jour du stage pour tous les stages allant d’un mois à 6 mois

Le gouvernement ne semble toujours pas comprendre qu’en maintenant la gratification à un niveau aussi bas, il continuera à précariser une grande partie des jeunes, déjà suffisamment affectés. Tant que les stages ne seront pas correctement valorisés, les employeurs pourront continuer à remplacer un emploi par un stage et contribuer ainsi au chômage des jeunes, toujours à 25% en 2014. Comme le rappelle la proposition de loi, les opportunités d’emploi ne manquent pas, le nombre de stagiaires étant passé de 600 000 en 2006 à plus de 1.6 million en 2012.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

SANTE

Tags

, , ,