Le numérique a bouleversé les rapports entre les luttes citoyennes et les Etats. Les rapports de force entre les peuples et leurs dirigeants ont changé : une dynamique de démocratie directe émerge dans la sphère géopolitique. Malgré les moyens énormes dont les Etats disposent dans le domaine du numérique, malgré leurs stratégies de surveillance ou de contrôle social, d’influence ou de répression, il est difficile de freiner les mouvements de citoyens sur Internet, particulièrement à l’échelle internationale

Un cours de cuisine moléculaire ? Un rallye en buggy à proximité de Paris ? Une virée en Floride ? Non. En ces temps où il faut bon revenir aux valeurs essentielles, à la simplicité et où la solidarité fait sens, c’est au sein du réseau Cocagne, un réseau de jardin maraîchers biologiques à vocation d’insertion sociale ou professionnelle, que certaines entreprises ont choisi de d’oxygéner leurs cadres.

Transparence et opacité, secret et dévoilement, protection de l’intimité et obscénité du tout montré, surveillance et liberté, à l’heure de l’open data (ouverture des données), de la massification d’internet et de la prolifération des smartphones, questionner la dialectique de ces termes, apparemment antagonistes, est au cœur du débat sur la démocratie et sur l’information.

Confrontations Europe et l’Association Jean Monnet ont le plaisir de vous inviter au débat à la Maison Jean Monnet vendredi 14 mars 2014 de 15h à 18heures avec Philippe HERZOG, président fondateur de Confrontations Europe et conseiller spécial auprès du Commissaire Michel Barnier et Bruno VEVER, membre du Comité économique et social européen, représentant du […]