La révolution post-industrielle des usines automatisées s’opère en silence*. Et la bonne nouvelle c’est que, dans les pays développés, le problème de la compétitivité et de la concurrence avec les pays émergents est en train de se résoudre. La mauvaise nouvelle, c’est que ce problème de compétitivité sera résolu sans les ouvriers. Pendant qu’on nous parle de la ré-industrialisation, qui ne créera que peu d’emplois, et de la compétitivité, destinée à faire pression sur l’ensemble des salaires (ceux des ouvriers étant à terme condamnés), la révolution post-industrielle s’opère déjà discrètement, sans débat public.

Romain Rolland est un écrivain méconnu. Et pourtant que de bénéfice à lire ses ouvrages. Surtout en cette année où l’Europe joue son avenir avec les élections au Parlement européen, au mois de mai prochain. Ce français de « souche », humaniste et germanophile, n’a eu de cesse de lutter toute sa vie durant pour une Europe fraternelle. Un exemple.