L’ADIE, association pionnière et premier acteur du microcrédit en France, lance un appel pour financer l’accompagnement des chômeurs créateurs d’entreprises et aider les personnes exclues du marché du travail n’ayant pas accès au crédit bancaire.

Lors de son Assemblée Générale du 22 mars dernier, Catherine Barbaroux, Présidente de l’Adie, depuis mars 2011, a réaffirmé l’urgence de mieux financer l’accompagnement à la création d’entreprises par des publics en situation de précarité.
Ses résultats, comme le succès de sa 9ème Semaine du Microcrédit qui a attiré à elle de nombreux candidats à la création d’entreprise, démontrent que le microcrédit est un moyen de lutter efficacement contre le chômage.

Quelques chiffres témoignent du succès du dispositif.

 L’Adie a financé en 2012 plus de 13 000 microcrédits.

 68% des entreprises créées grâce à l’Adie sont pérennes après 2 ans et 59% après 3 ans.

 Le taux d’insertion des personnes financées est de 79%.

 Depuis sa création en 1989 par Maria Nowak, lʼAdie a financé plus de 117 000 microcrédits, participant ainsi à la création de plus de 85 000 entreprises, avec un taux de pérennité après deux ans de 68% et un taux d’insertion des personnes financées après deux ans de 79%.

 Selon Catherine Barbaroux, l’accompagnement d’un chômeur créateur d’entreprise coûte 1 550 euros, alors que le financement annuel d’un chômeur s’élève en moyenne à 14 000 euros.
Afin de donner encore plus de chance aux micro-entrepreneurs de maintenir et de développer leur activité, l’accompagnement avant, pendant et après la création est la condition de ce succès.

En 2012, malgré une activité en forte hausse (+8%), l’Adie a vu les financements de l’Etat diminuer de 2 millions d’euros, mettant ainsi en péril l’ambition de l’association d’apporter ses aides à un plus grand nombre de personnes en situation d’exclusion.

Le dernier rapport de la Cour des Comptes sur les dispositifs d’aide à la création d’entreprise, qui fait référence de façon positive à l’Adie à maintes reprises, démontre que l’accompagnement des créateurs d’entreprise est nécessaire et efficace s’il est bien mobilisé.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

ARTICLES

Tags

, ,