Union européenne
Quartiers populaires : la grande inconnue ?

Avec la participation de :
Daniel COHN-BENDIT, Député européen
et
du Chef de la Représentation en France de la Commission européenne (à confirmer)

En collaboration avec l’association EUROP NOUS

Mercredi 25 janvier 2011
à 19h00

Maison de l’Avocat et du Droit
11/13 rue de l’Indépendance – BOBIGNY

Les « Conférences Michel JOUET » sont organisées, par l’Ordre des Avocats du Barreau de la Seine-Saint-Denis, sous la direction de Me Josine BITTON, Avocat du Barreau de la Seine-Saint-Denis

Les séances se déroulent à la Maison de l’Avocat et du Droit et sont ouvertes à tous : l’entrée est entièrement libre et gratuite.

Inscription :

Soit par mail grp@avocats-bobigny.com

Soit par fax au 01.41.60.80.89 en renvoyant le présent bulletin réponse :

Union européenne/Quartiers populaires :
la grande inconnue ?

Quartiers défavorisés, quartiers populaires, quartiers prioritaires, quartiers en crise, poche de pauvreté, banlieue sensible, autant de mots pour désigner en Europe des territoires caractérisés par un processus de ségrégation sociale et spatiale, ainsi que par une spirale d’exclusion. Tous les Etats membres sont concernés par ces situations même si elles sont vécues à des degrés divers dans l’Union européenne.

Une des priorités de l’Union européenne est précisément de développer la cohésion économique et sociale de son territoire et d’atténuer les inégalités de développement ; différents programmes et politiques lui permettent d’investir ainsi dans les infrastructures, de lutter contre le chômage, de favoriser la formation et la reconversion professionnelle, de promouvoir la mobilité des jeunes, de développer l’économie sociale (onds régional, fonds social, initiatives communautaires, programme Erasmus, etc.).

Force est pourtant de constater que l’Europe reste bien peu visible dans ces territoires et bien éloignée du quotidien et de l’esprit de ses habitants. Les taux d’abstention aux dernières élections européennes 2009 sont révélateurs du manque flagrant de proximité de l’Europe et du peu d’intérêt des habitants à cette dimension.

Tout l’enjeu est précisément de créer du lien entre ces territoires et l’Union européenne dans un enrichissement mutuel.

En partant de l’exemple de la Seine-Saint-Denis (département emblématique des banlieues françaises, avec d’une part des atouts significatifs : présence des fleurons de l’économie française, une population diversifiée et jeune, un patrimoine foncier accessible, etc. ; et d’autre part, un concentré des fractures de la société française : 17% de taux de chômage, 28% des ménages pauvres, près de 30% des actifs sans diplôme, une mixité sociale limitée, une inégalité sociale et territoriale croissante, etc.), le débat avec les divers intervenants visera à explorer les différentes pistes pour créer du lien «européen» précisément dans ces quartiers où la dimension européenne peut donner une valeur ajoutée considérable aux stratégies de revitalisation urbaine et créer les conditions d’une véritable cohésion sociale et territoriale ; peut donner du sens «européen» à des nouvelles formes de coopération entre les acteurs locaux, nationaux et européens en mettant au cœur de son dispositif les habitants, créant ainsi les conditions d’une citoyenneté européenne à part entière.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

L'Agenda du réseau Place Publique

Tags

,