Une étude de l’institut CSA en partenariat avec Orange, pour le portail TerraFemina, met en évidence l’utilisation croissante des médias et réseaux sociaux par la population française (octobre 2011)

 Le développement croissant des pratiques d’information sur Internet, qui complètent ou remplacent les médias traditionnels (TV, radio, journaux et magazines) marque une sur-représentation des médias en ligne chez les cadres et les jeunes. Les séniors et catégories populaires restant plus attachés à des médias traditionnels (Presse écrite, TV, radio).

76% des Français déclarent consulter l’information sur un portail Internet (32% souvent et 44% de temps en temps). L’information sur le site Internet des grands médias est souvent la référence : c’est une pratique qui concerne 7 internautes sur 10.

 75% des internautes français naviguent plusieurs fois par jour, 10% surfent une fois par jour (ou presque), 6% trois à cinq fois par semaine et 8% moins souvent.

Les femmes sont les plus assidues à Internet puisque 81% d’entre elles naviguent plusieurs fois par jour au lieu de 70% pour les hommes. Il y a une corrélation entre le fait d’être inscrit sur un réseau social (le plus souvent Facebook) et le fait de se connecter plusieurs fois par jour.

 Facebook rentre dans le quotidien des Français : 53% d’entre eux possèdent un compte dont trois quart des cadres, 73% des 25-34 ans et 65% des 18-24 ans. Facebook est davantage utilisé par les femmes (61% au lieu de 46% pour les hommes).

 La pratique de Twitter n’est pas, de loin, généralisée : 8% des internautes français possèdent un compte dont 24% de cadres et 13% des 18-24 ans. Twitter est davantage utilisé par les hommes (10% au lieu de 5% chez les femmes). 15% des internautes français déclarent suivre le compte d’un proche ou d’une personnalité : 4% très souvent et 11% de temps en temps ; chez les cadres (33%), les 18-24 ans (22%) et les 25-34 ans (21%). Twitter est donc utilisé dans une approche média traditionnel (diffusion).

 La pratique contributive des internautes est faible sur les nouveaux médias numériques : 38% indiquent commenter l’actualité sur un blog, un site d’information (10%), les réseaux sociaux (28%) avec une sur représentation de cet aspect contributif pour les cadres et les 25-34 ans. La diffusion d’un lien vers un article, une vidéo ou une image sur un réseau social s’inscrit dans les mêmes proportions pour des catégories socio professionnelles similaires.

 Les médias Internet sont d’abord appréciés parce qu’ils correspondent à la capacité d’accéder à l’information le plus vite possible (32%), de disposer d’une information sûre et vérifiée (30%), de connaitre l’avis d’autres personnes sur l’information (21%) et de disposer de l’analyse de spécialistes sur l’information (29%). Les internautes séniors et catégories populaires font davantage confiance aux médias traditionnels (journaux, TV, radio) pour ces mêmes items.

 On assiste également à une montée en puissance de pratiques nomades : 36% des internautes français consultent l’information sur téléphone mobile (12% souvent, 24% de temps en temps). Cette pratique est répandue chez 52% des cadres et 43% des 25-34 ans.


 Panel représentatif (18 ans et plus avec accès à Internet).

Lire aussi:

 Réseaux sociaux : atout pour le changement mais risque pour la vie privée

 Facebook, YouTube et Les copains d’abord sont les médias sociaux les plus connus des Français

 Des réseaux sociaux locaux au service de la citoyenneté

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

Le Magazine