Les employeurs du secteur de l’économie sociale et solidaire doivent se préparer à des départs massifs à la retraite à très court terme.

Il y a urgence. Le secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS) en France va rapidement se trouver confronté à des départs en retraite massifs. Selon l’Observatoire national de l’ESS du Conseil national des Chambres régionales de l’économie sociale et solidaire (CNCRES), 13,3% ses salariés de l’ESS auront atteint 55 ans et plus en 2015 et, pour la quasi-totalité d’entre eux, cessé leur activité.
Avec seulement 8% des effectifs âgés de moins de 25 ans en 2008, La pyramide des âges dans l’ESS est très proche de celle du secteur public (6% de moins de 25 ans), dont 13,7% des salariés devraient partir en retraite à l’horizon 2015. La situation est moins critique dans le privé (8% de départs en 2015).

La structure des âges se construit différemment en fonction des formes juridiques des entités employeuses. Selon l’Observatoire national de l’ESS, les coopératives sont moins fortement concernées par les vagues de départs à venir que les mutuelles, les fondations et les associations.

L’aide à domicile particulièrement touchée

L’action sociale, les activités financières et d’assurance, la santé et l’enseignement sont les quatre secteurs les plus touchés par le vieillissement de leurs salariés. A eux quatre, ils regroupent 75% des salariés de plus de 50 ans de l’ESS. Au sein de l’action sociale, l’aide à domicile et l’accueil d’enfants handicapés, avec 32% et 36,% de leurs effectifs ayant plus de 50 ans en 2008, sont les deux secteurs les plus concernés.
Les activités sportives et de loisirs sont à l’inverse celles qui emploient le plus de jeunes.

Coup dur supplémentaire pour les stuctures de l’ESS : les départs en retraite seront sur-représentés chez les cadres. Dans l’ensemble du secteur, près de deux cadres sur cinq avaient 50 ans et plus en 2008, et un sur cinq plus de 55 ans. Les coopératives et les mutuelles étant les plus menacées au niveau des postes stratégiques.

Grandes disparités régionales

Par ailleurs, la proportion des seniors parmi les salariés de l’ESS varie du simple au double selon les régions. En 2008, les plus de 50 ans représentaient 16% des effectifs à la Réunion, contre 29% en Ile-de-France. «C’est aussi en Ile-de-France que les départs à la retraite d’ici 2020 seront les plus nombreux en volume puisque les organisations et entreprises de l’ESS comptaient plus de 100 000 seniors au 31 décembre 2008», précise l’Observatoire national de l’ESS.

Plus on avance dans les ranches d’âge, plus les disparités s’accentuent. Les plus de 55 ans représentent entre 6% et 16 % des effectifs d’une région à l’autre.
A court terme, les régions les plus concernées par les départs à la retraite sont le Centre, la Bourgogne, Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Ile-de-France (ainsi que Rhône-Alpes si l’on prend en compte les volumes).
A noter : ce n’est pas dans les régions où la part de l’ESS dans l’emploi global est la plus forte (Bretagne, Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes), que les départs seront les plus massifs.

Lire aussi :

L’Unicef enquête auprès de ses bénévoles

Les bénévoles, heureux, mais exigeants

Emploi à la hausse dans l’économie sociale

Bons chiffres pour l’emploi dans l’économie sociale

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris

Au sujet de Muriel Jaouën

Journaliste de formation (ESJ Lille, 1990), Muriel Jaouën publie régulièrement dans le magazine de Place-Publique.Ses spécialités : économie sociale, développement durable, marketing, communication, organisations, management.

Category

ECONOMIE, ETUDE

Tags

, ,