Comment faire évoluer les comportements écologiques ? Telle est la question posée par Olivier Oullier et Sarah Sauneron, dans un Rapport récent du C.A.S. (Centre d’analyse stratégique, intitulé « Les nudges verts : de nouvelles incitations pour des comportementales éconologiques »

Nombreux sont les observateurs à juger que le débat science/société doit aujourd’hui mieux définir ses règles et créer les conditions d’un dialogue qui permette d’évoluer vers des consensus soutenables.

« Pourquoi a-t-on inventé les économistes ? », « Pour donner du prestige aux météorologues ! » répondent leurs détracteurs.

Nucléaire en crise, hausse du prix du gaz, du pétrole et de l’électricité… Le contexte sourit aux énergies renouvelables.

Avec l’éloignement croissant des centres d’activité économique par rapport aux zones d’habitation, les trajets domicile/travail sont de plus en plus contraignants pour les salariés et les entreprises. Les ¾ des Français considèrent les embouteillages et les transports en commun bondés comme la plus grande nuisance liée à leurs trajets professionnels, révèle un sondage effectué par Régus

La catastrophe de Fukushima impose de relancer le débat sur l’énergie dont la version 2003 ne fut qu’une parodie.

Le troisième rapport sur la démographie, publié en coopération avec Eurostat, indique que les Européens vivent plus longtemps et en meilleure santé. Le nombre de personnes de plus de 60 ans s’accroît de 2 millions chaque année

En 2050, un Français sur trois aura plus de 60 ans, contre un sur cinq en 2005. L’allongement de la durée de la vie impose un réajustement de l’économie en fonction des considérations générationnelles. Chanceux… les jeunes seniors ? En apparence, seulement. Ils ont profité des Trente glorieuses et ont pu s’élever grâce au plein […]

Une Feuille de route européenne préconise une transformation radicale dans le système européen de transport

Grâce aux technologies de l’information, nous pouvons donc désormais savoir à tout moment et sans délai tout ce qui se passe en n’importe quel point du monde. Les médias nous plongent dans l’immédiat, nous donnant l’impression que rien de ce qui se passe sur notre planète ne peut nous échapper. Nous sommes ainsi amenés à compatir en permanence à tous les événements dramatiques qui s’y déroulent : guerres, massacres, famines, cataclysmes…

La ville de l’Oregon revisite le mode urbain de vie à l’américaine. Les voitures restent au garage et les carrefours prennent des allures de places de village.

En ville, les piétons se déplacent par grappes et en formant des figures géométriques. Toujours les mêmes.

Un rapport de la FAO tire la sonnette d’alarme. Il est urgent d’agir dans une perspective de long terme pour éviter une situation catastrophique. La sécurité alimentaire doit être mieux prise en compte dans le débat sur le changement climatique.