Opération « tapis rouge » pour le droit d’asile !

Le collectif Asile en Ile-de-France vous invite le mercredi 30 mars au matin

à une action festive de bienvenue pour inciter les préfectures à respecter la loi

La région Ile-de-France accueille 44 % des demandes d’asile nationales. Pourtant, l’accès à ce droit y est réduit à peau de chagrin, faisant d’une simple demande administrative un parcours du combattant.

Sur le banc des accusés : les préfectures d’Ile-de-France, qui s’obstinent à ne pas respecter le droit d’asile alors qu’elles constituent le premier passage obligé pour tout personne sollicitant l’asile en France.

Pour celui qui arrive sur le sol français, victime, ou menacé de persécutions pour son appartenance politique, religieuse, ou ses orientations sexuelles, la France est la terre des droits de l’Homme. Mais arrivé à la préfecture, les obstacles sont nombreux et l’accueil y est indigne d’un service public de l’Etat :

 Limitation non justifiée du nombre de personnes admises par jour pour commencer leurs démarches d’asile en préfecture

 Attente interminable contraignant les demandeurs à dormir et s’installer devant la préfecture pendant parfois plusieurs jours

 Absence d’information notamment en langue étrangère, même si la loi le prévoit

 

Demandeurs dormant devant la préfecture de police, Paris 18ème © Saint-Sernin 2011

Complexité grandissante de la procédure de demande d’asile

Censé montrer l’exemple, l’Etat s’avère le premier à ne pas respecter les lois de l’asile. Pourquoi ? Pour intimider les « faux » demandeurs et parer aux éventuelles fraudes. Mais cette situation place les personnes menacées dans leur pays déjà éprouvées par les obstacles précédents dans des situations administratives, sociales et juridiques encore plus précaires.

Loin de se remettre en question, les préfectures assument leurs pratiques. Le collectif Asile en Ile-de-France a donc lancé une campagne d’actions judiciaires entre le 7 et 18 mars 2011 en faveur des demandeurs d’asile empêchés d’accéder aux guichets asile des préfectures de Paris et du Val de Marne.

Objectif : faire reconnaitre les pratiques illégales des préfectures, déjà dénoncées en 2009. Pendant ces 15 jours, les tribunaux de Paris et de Melun ont condamné à 29 reprises les préfets de Paris et du Val de Marne pour violation du droit d’asile. Ils leur ont enjoint de convoquer sans tarder les demandeurs d’asile.

Pour clore cette campagne d’action, le collectif est heureux de vous inviter à un pot de bienvenue aux demandeurs d’asile devant l’antenne Asile de la préfecture de Paris !

Au programme : tapis rouge, haies de course et distribution de jus d’orange…

Un dossier de presse complet vous sera remis.

RV 8h15 mercredi 30 mars 2011 M° Porte de Clignancourt, en tenue de cocktail, tapis rouge oblige !

Contact presse : Ophélie Latil 06 67 11 77 51 ACAT-France ophelie.latil@acatfrance.fr

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

L'Agenda du réseau Place Publique