A l’heure où de nombreuses municipalités tentent d’empêcher les SDF de s’asseoir dans les rues, des designers veulent donner au nomadisme une certaine assise.

Lieux de passage, lieux de mouvement, lieux de halte… Les espaces publics sont tout cela. Pourquoi ne seraient-ils pas, et à dessein, tout cela à la fois ? Favoriser au sein d’un même espace des fonctions de mobilité et de station, en abolissant au maximum les frontières fonctionnelles entre l’une et l’autre, c’est ce à quoi travaillent de nombreux designers urbains. Dénominateur commun de leurs innovations : l’articulation escalier/siège. Comme si, pour fondre en un même lieu mouvement et arrêt, il fallait revisiter l’escalier et se réapproprier ses marches.

Escalier ou gradins ?

Dans leur fonction première, les escaliers sont des lieux de passage. Dans les usages, ils sont également des lieux de rendez-vous et donc d’attente. Les designers cherchent aujourd’hui à en faire des lieux de pause, intégrés à part entière et avec cohérence à l’environnement urbain.

Dans le cadre d’une compétition autour de la conception d’un espace public à Toronto, un collectif de recherche et de design a ainsi récemment imaginé un large et imposant escalier ne menant nulle part, comme des gradins d’amphithéâtre ouverts sur la rue. Celle-ci devenant, par le fait, la scène ou l’argument d’un spectacle.

Quitte à s’asseoir sur les marches des escaliers, pourquoi ne pas y greffer des signes plus ostensibles d’appropriation ? Le designer Mark Reigelman a conçu des escaliers-tables, modules portatifs et pliables à plugger sur des marches pour créer de petits plans de travail et de rangement. Un mobilier parfaitement adapté à un usage de plus en plus nomade et zappeur des espaces publics : séance de travail entre deux emplettes, pause déjeuner entre deux rendez-vous. Ces tables sont l’occasion de créer des cafés éphémères, des îlots d’échanges et discussion, des séances de travail collectives.

Meubles à “plugger“ sur les marches

Des meubles amovibles greffés sur des marches transformées en bancs publics aux sièges flexibles à déployer au débotté sur les trottoirs, il n’y a qu’un pas de citadin. Finaliste des Grands prix de l’innovation de la ville de Paris dans la catégorie Design, l’agence LePlanB a conçu Urban Seat, siège encastrable sur les éléments de mobilier urbain de type poteaux, potelets, barrières anti-stationnement. Une assise d’appoint pour des pauses spontanées, mais aussi à l’occasion d’événements publics : marathon, défilés, concerts, Nuits Blanches…

Là encore, on n’est pas tant dans une démarche de détournement de l’espace public que dans une logique d’optimisation. Il ne s’agit pas d’instaurer des ruptures dans les usages, mais de les enrichir en créant de nouvelles interactions avec l’environnement immédiat.

A quand les “sièges-Vélib” ?

Dans le même registre, on peut imaginer des tables ou des sièges (ou des sièges-tables) disponibles en immédiateté locative, comme le Vélib. La dimension marchande pouvant être acceptée dans la mesure où le montant de l’abonnement serait clairement compris comme une caution versée pour l’entretien du système.

Banc public ou bien privé, se demande l’artiste Berlinois Fabian Brunsing ? Dans une vidéo intitulée “Pay & Sit”, il met en scène des bancs publics émaillés de pointes métalliques se rétractant lorsque l’on insère une pièce dans un terminal-caisse. Une fois le temps monnayé écoulé, un signal sonore informe l’utilisateur, qui doit lever le camp s’il ne veut pas se transformer en fakir.

Plus classiquement, mais toujours dans cet esprit d’aménagement éphémère des espaces publics, la Ville de Calais a installé des jardins mobiles ceints de banquettes et de bacs fleuris. Conçus par Sineu Graff, ces jardinets, déplaçables à l’aide d’une transpalette, offrent aux passants des lieux de pause, de convivialité, d’échanges et d’intimité. De petits coins de nature où s’asseoir en plein cœur de l’environnement urbain.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris

Au sujet de Muriel Jaouën

Journaliste de formation (ESJ Lille, 1990), Muriel Jaouën publie régulièrement dans le magazine de Place-Publique.Ses spécialités : économie sociale, développement durable, marketing, communication, organisations, management.

Category

ARTICLES

Tags

, ,