Les Américains sont de plus en plus nombreux à utiliser Internet comme média d’information sur les actualités nationales et internationales (41% fin 2010 contre 17% en 2007) et ce, au détriment de la télévision, encore considérée à 82% en 2002 comme « principale source d’informations », mais n’atteignant plus aujourd’hui que 66%.

Afin de connaître les parts de consultation de chaque média d’information, le Pew Research Center a récemment conduit un sondage national sur un échantillon représentatif de 1500 adultes.

Certains médias sont en net recul : les plus touchés sont les journaux (34% en 2007 contre 31% aujourd’hui) et la radio, dont le pourcentage reste faible mais relativement stable depuis 2001. On peut donc supposer que la radio n’a pas vraiment souffert de l’arrivée d’Internet, ayant déjà été très mise à mal par le passé avec l’arrivée de la télévision.

Le Pew Research Center a ensuite essayé de connaître les habitudes de la population tout d’abord selon leur âge, puis ensuite selon leur niveau de revenus, et d’éducation.
Ainsi, il a pu être constaté que, pour la première fois, Internet a dépassé la télévision comme source principale d’information auprès des moins de 30 ans : les jeunes de 18 à 29 ans citent majoritairement Internet (65% contre seulement 34% en 2007), et beaucoup moins la télévision (52% aujourd’hui contre 68% en 2007).

Chez les 30-49 ans, Internet rattrape pas à pas la télévision comme source principale d’information : 48% aujourd’hui, soit 16 points de plus qu’en 2007, contre 63% pour la télévision, soit 8 points de moins qu’en 2007. Les 50-64 ans sont eux aussi très tournés vers l’Internet (34%), dont la part est semblable à celle des journaux (38%), mais reste très loin derrière la télévision et ses 71%.
Les plus âgés, les personnes de 65 ans et plus, sont touchés par l’augmentation de l’utilisation d’Internet comme média d’information (14% aujourd’hui contre 5% en 2007), mais ce score reste très bas, les seniors préférant certainement garder leurs habitudes : leur part de consultation des journaux est de 47% contre 79% pour la télévision.

Le sondage du Pew Research Center tente ensuite d’apporter une corrélation entre niveau d’éducation, puis niveau salarial, et habitudes de consultation des médias.
Les diplômés de l’université consultent Internet à 51% et la télévision à 54%, tandis que les personnes n’étant pas sorties diplômées de l’université utilisent Internet à 51% et la télévision à 63%. Chez les moins éduqués, qui ne sont allés que jusqu’au lycée, l’écart se fait beaucoup plus conséquent : 29% pour Internet et 75% pour la télévision.

La même corrélation a pu être observée selon le niveau de vie des sondés : l’utilisation de l’Internet et de la télévision est sensiblement équivalente pour les catégories aisées, à l’inverse des catégories moins aisées, pour lesquelles l’écart se creuse.
Le sondage révèle également des disparités géographiques concernant les sources d’informations : les habitants de l’Ouest utilisent plus Internet (47%) que les autres habitants du pays (40%) et moins la télévision (55% contre 68%).
L’utilisation d’Internet comme média d’informations sur l’actualité nationale et internationale se répand donc de plus en plus, et ce au détriment des autres médias d’information.

Source : http://www.affaires-strategiques.info/spip.php?article4457

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

SANTE

Tags