J’avais promis, dans une précédente chronique, que je reviendrais sur l’affaire Woerth-Bettencourt quand les esprits se seraient un peu calmés. L’emballement médiatique n’est pas totalement retombé et des informations sporadiques remontent encore à la surface, mais la presse est largement passée à autre chose. C’est la règle du genre, une affaire après l’autre. On découvre, […]

Baptiser d’un nom propre un objet, une action, une unité de mesure est affaire sérieuse. C’est souvent une marque de distinction pour celle ou celui dont le patronyme tombe dans le domaine public.