Dans son troisième rapport “Energy Technology Prespecticves” (ETP), l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) échafaude les scénairios dominants en matière de technologies énergétiques. Constatant que l’objectif préconisé par le GIEC – réduire de moitié les émissions mondiales de CO2 d’ici à 2050 – semble de plus en plus difficile à atteindre, l’agence prône des solutions articulées autour de la capture et du stockage du carbone (CSC), des énergies renouvelables et du nucléaire. La technologie CSC permettrait notamment, selon le rapport de contribuer d’ici 2050 à 19% des efforts de réduction. Elle induirait également l’implantation d’une centaine de sites à grande échelle avant 2020 (contre même cinq seulement actuellement opérationnels).

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris