C’était une magnifique aventure scientifique. Place-Publique en avait parlé lors de son démarrage, le 21 octobre 2009 *.
Et voilà que cette exploration s’arrête brutalement d’un jour à l’autre, arbitrairement décidée par le ministère de l’écologie.

Nous publions la « Lettre ouverte » de l’équipage du navire qui menait cette mission.

Lettre Ouverte de l’Equipage Scientifique de La Boudeuse

à Monsieur Jean-Louis Borloo, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie,
du Développement Durable et de la Mer

Paris, le 10 Juin 2010

Monsieur le Ministre d’État,
Les scientifiques, équipiers du Trois-Mâts d’exploration La Boudeuse, veulent attirer
votre attention sur la récente annonce de l’arrêt définitif de la mission Terre-Océan.
En effet, nous avons été extrêmement étonnés d’apprendre que ce programme de
recherches à long terme, emblématique du Grenelle de la Mer et répondant à une lettre de
mission gouvernementale, allait s’arrêter du jour au lendemain pour des raisons financières
d’un montant peu élevé au regard de l’enjeu. Stopper une telle mission, c’est bien sûr briser une
part de rêve pour chacun, mais c’est aussi casser une dynamique scientifique. Cette surprise est
d’autant plus inacceptable que nous nous sommes tous beaucoup investis dans cette mission, et
ce pour de nombreuses raisons.

La première est que ce navire d’exploration permet d’étudier des régions qui resteraient
quasiment inaccessibles dans le cadre de programmes scientifiques classiques. Malgré
plusieurs siècles d’étude, ces zones très difficiles d’accès demeurent encore sous explorées, car
seules des équipes pourvues d’une logistique spécifique peuvent y accéder. La Boudeuse
représente ainsi une formidable occasion d’étudier et d’échantillonner ces régions encore mal
connues.

Les missions à venir, sur les grands fleuves d’Amérique du Sud ainsi que dans les îles
oubliées du Pacifique, permettraient ainsi de répondre à des questions nouvelles et essentielles
concernant de nombreux domaines scientifiques comme la biodiversité ou l’écologie, mais
également d’aborder des problématiques plus humanistes. La pluridisciplinarité du programme
scientifique de La Boudeuse contribue ainsi à un brassage des communautés scientifiques
extrêmement enrichissant pour tous les chercheurs.

D’autre part, La Boudeuse a également un fort impact auprès du grand public, le
sensibilisant à des questions scientifiques importantes et parfois méconnues. Aujourd’hui, la
France souffre clairement d’une crise de recrutement de jeunes scientifiques. La Boudeuse,
avec son esprit d’exploration épique hérité du siècle des Lumières, peut également aider à
susciter et encourager des vocations parmi les plus jeunes.

Rappelons enfin que les missions déjà menées en Guyane française au début de l’année
ont été couronnées de succès, avec des résultats prometteurs dans de nombreux domaines
(ichtyologie, entomologie, botanique, géologie, géographie, etc.). La Boudeuse a par exemple
permis de pénétrer dans une région encore inexplorée de Guyane, la Pointe Béhague, et d’y
réaliser de nombreuses découvertes.

Au vu de toutes ces considérations, il nous semble essentiel qu’un projet d’une telle
envergure ne s’arrête pas. La Boudeuse doit continuer ses expéditions et son programme
d’exploration scientifique, qui apportent non seulement des résultats inédits, mais également
l’esprit d’aventure qui manque aujourd’hui à la science moderne, renouant ainsi avec la
tradition des grandes expéditions naturalistes. Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de
tout faire pour que ces missions reprennent au plus vite.

En vous remerciant de l’attention que vous voulez bien porter à notre lettre, soyez assuré,

Monsieur le Ministre d’Etat, de l’expression de notre très haute considération.

Lira article: Grenelle de la Mer : « La Boudeuse » lève l’ancre le 21 octobre 2009

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

ENVIRONNEMENT

Tags

,