Selon une étude du Commissariat général au développement durable (CGDD), les systèmes de vélo en libre service des grandes agglomérations présenteraient un bilan « globalement équilibré ». Le rapport cite une enquête du Groupement des autorités responsables des transports (Gart) qui estime le coût moyen du service entre 2 000 et 3 000 euros par vélo et par an. 
Les principaux coûts sont des coûts financiers pour la collectivité, souligne l’étude qui chiffre à 80 millions d’euros le coût de mise en service et de maintenance du système. S’y ajoute un coût dit d' »opportunité des fonds publics » de 2 millions d’euros portant sur les pertes financières des opérateurs de transport collectif dues au report modal. 
Le total des avantages générés par le parc de vélos en libre service en 2008, soit 32.000 vélos et 2.500 stations, est évalué à environ 110 millions d’euros par le CGDD. Le principal avantage, estimé à 80 millions d’euros, est lié aux gains de temps tenant compte de la pénibilité pour les usagers. Viennent ensuite les gains liés à la décongestion des transports en commun (25 millions d’euros) et à celle de la voirie (3 millions d’euros), surtout aux heures de pointe.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Place Publique

Place Publique s'affirme comme un contrepouvoir, notre projet entend prendre sa place dans l’information en ligne indépendante.

Category

DIVERS

Tags