Bien être, environnement et plus tard, l’espace… l’industrie touristique invente mille nouvelles façons de passer des vacances dépaysantes et bonnes pour les neurones