Le médiateur européen, P. Nikiforos de Diamandouros, appelle l’administration de l’UE à plus de transparence et à plus d’attention envers les citoyens. En 2009, plus d’un tiers des plaintes ayant fait l’objet d’une enquête (36 %) portaient sur l’allégation de manque de transparence, y compris le refus de transmettre des documents ou des informations.
En 2009, le Médiateur a reçu 3 098 plaintes (vs 3 406 en 2008) émanant des citoyens de l’UE, de sociétés, d’ONG et d’associations.

Dans près de 80 % des cas, le Médiateur a pu aider les plaignants en ouvrant une enquête, en transférant le dossier vers un organe compétent ou en indiquant vers qui se tourner. La plupart des enquêtes menées en 2009 ont concerné la Commission européenne (56 %), suivie par le Parlement européen, l’Office européen de sélection du personnel, le Conseil et la Cour de justice de l’Union Européenne.
C’est l’Allemagne qui a produit le plus grand nombre de plaintes (413), devant l’Espagne (389), la Pologne (235) et la France (235).

Le médiateur européen

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Nathalie Dollé

Diplômée de l’École Supérieure de journalisme de Lille puis détentrice d’un Master « information et éthique des droits de l’homme », Nathalie a quitté le groupe France-Télévision après 20 ans de carrière pour se lancer dans des missions autour de la presse et de la communication, en France et à l’international. Essentiellement pour l’Union européenne.

Category

DIVERS