Lundi 29 mars, Nicolas Hulot a annoncé la suspension de la participation de sa Fondation au Grenelle de l’Environnement.

Ce retrait (provisoire ?) pourra-t-il relancer la politique écologique du gouvernement ou va-t-il reléguer le Grenelle de l’Environnement au rayon des institutions « bonne conscience » mais qui prennent la poussière ?

Par Place Publique