A l’heure des Jeux Olympiques de Vancouver, on ne peut s’empêcher de se poser la question: la technologie n’est-elle pas en train de transformer les stades en lieux de sport réel mais aussi électronique?

Les sports évoluent. Physiques, ils deviennent virtuels. La technologie de la réalité augmentée – autrement dit la superposition du réel et du virtuel ( par exemple mettre des objets de synthèse dans un décor réel) – sera-t-elle, d’ici quelques années intégrée, à part entière, dans les évènements sportifs?

Sans doute oui. Et la participation du public y sera de plus en plus requise. De fait, le sport électronique avec ses stars, se structure par nation, par équipe. Le jeu vidéo est en effet en trains de se transformer en spectacle de masse. Il touche déjà des millions d’amateurs dans le monde, En Corée ou aux Etats-Unis, des événements d’ampleur organisés par la Cyberathlete Professional League (CPL) ont lieu . Plusieurs chaines de télévision coréennes retransmettent les compétitions de sport électronique.

En Europe, le Futuroscope a accueilli la « Gamers assembly » en mars 2008, grand rendez vous européen du jeu vidéo, réunissant plus de 800 participants. Le grand public va suivre, pensent les spécialistes des jeux vidéos. Dans quelques années, il se rendra à ce genre de compétitions comme il se rend aujourd’hui à un match de foot ou à un tournoi de tennis. Cerise sur le gâteau, les spectateurs pourront intervenir –voire interagir- depuis leur ordinateur, au stade, ou à la maison.

En attendant les stades de demain s’inscrivent déjà dans une logique multifonction : des lieux de vie comme des lieux de spectacle, de divertissement sportif ou non, où la technologie sera omniprésente.
_ Témoin, OL land nom provisoire du projet de complexe de sports et de loisirs dont la réalisation pourrait voir le jour en 2013 si rien ne vient contrarier son développement. Il devrait accueillir 30 à 35 évènements par an[3] dont principalement les matches de l’Olympique lyonnais. Plus qu’un stade de 60.000 places, c’est un site (60 hectares) comprenant un terrain d’entraînement, mais aussi des hôtels, un complexe de loisirs et un centre commercial…qui sera lancé. Stade un jour, salle de concert le lendemain, site de conférence ou d’exposition la semaine suivante. Des prestations annexes – restauration, shopping, garderie d’enfants, …seront proposés. Et les équipements d’évoluer pour s’adapter aux attentes du public.

Le stade Allianz Arena de Munich dont l’enceinte peut changer de couleur (par un jeu de lumière) selon la nature de l’événement est également exemplaire de cette tendance. La technologie est omniprésente en termes de sécurité, de surveillance vidéo pour ces lieux de rendez-vous. Des tickets intelligents feront aussi office de carte de parking ou de titre de transport, ou autres. La biométrie est supposée renforcer la sécurité, avec une méthode de reconnaissance faciale en 3D, enregistrée par caméra vidéo, permettant d’identifier rapidement un spectateur un peu agité. Alors que les caméras intelligentes balayent en continu les gradins pour repérer le moindre fait inhabituel.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

Le Magazine

Tags

,