De l’e-World au posthumanisme : hommes, machines, réseaux

Café des sciences mardi 20 octobre 2009 à 19h

Cafétéria, Fondation MSH, 54 bd Raspail Paris 6e

Avec

 Jean-Michel Besnier (philosophe, Université Paris 4)

 Ayse Ceyhan (FMSh & Sciences Po.)

 Jean-Gabriel Ganascia (roboticien, UPMC)

 David Pointcheval (ENS & CNRS)

Animé par Marie-Odile Monchicourt (France Info)

Improvisations musicales de Xavier Ferran

Comme toutes les technologies, les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont ambivalentes : elles offrent des possibilités inouïes en terme d’échange d’informations, de savoirs, de développement économique et culturel, mais elles posent aussi un grand nombre de problèmes politiques, juridiques, éthiques, voire socio-psychologiques. Très vite ont été soulevées des questions relatives à la sécurité des Etats et des personnes, et aux libertés. Les technologies de l’e-World d’aujourd’hui offrent d’une part de nouveaux champs d’action à la criminalité à travers des identités numériques utilisant l’anonymat et les pseudonymes, tandis que se multiplient les techniques (radio-identification, géolocalisation, biométrie, etc.) et des usages (blogs, chats, réseaux sociaux) susceptibles de remettre en cause les libertés et le droit à une vie privée car ils permettent le contrôle et la traçabilité des personnes. En particulier, elles autorisent la cybersurveillance au travail, et, à travers les réseaux sociaux et les blogs, le profilage des personnes, dans des buts éventuellement commerciaux.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris