Démarche citoyenne ou coup marketing, les outils se multiplient outre-Atlantique pour permettre à tout un chacun de mesurer son empreinte carbone.

Il y a quelques semaines fut présenté par Cisco et Earth Day en partenariat avec la ville de San Francisco un outil pour sensibiliser les citoyens sur l’importance d’une attitude « durable »dans les villes. Baptisé Urban Eco Map www.urbanecomap.org cet outil rassemble différentes données qui vont des émissions de gaz à effet de serre …au recyclage des ordures. Il permet de montrer aux habitants à quel point leur ville n’est pas encore assez verte mais peut s’améliorer grâce à eux !

Les informations sont collectées et présentées quartier par quartier de façon à ce que les initiatives prises à ce niveau soient palpables, et que chacun en mesure les effets dans le domaine des transport, de l’utilisation des sources d’énergie alternative, du traitement des ordures. L’idée aussi de partager les expériences nées de ces pratiques vertueuses avec d’autres quartiers, et de créer ainsi une sorte d’émulation, en montrant qu’il est possible d’agir à un niveau individuel de façon concrète. A l’avenir, Urban Eco Map devrait proposer des applications mobiles par de permettre à chacun d’affiner l’impact de son comportement au fil de la journée.

C’est d’ailleurs ce vers quoi s’acheminent les services proposés par Carbon Diem www.carbondiem.com et Ecoriowww.ecorio.org. Grâce à une nouvelle application qui permet à un téléphone mobile de calculer au fil des déplacements de son utilisateur son empreinte carbone ; il suffit d’avoir son téléphone avec soi, et c’est lui qui fait le travail ! En utilisant un GPS et quelques algorithmes savants, il est possible de calculer –en tenant compte du mode de transport de l’utilisateur sans que celui-ci ait quoique ce soit à remplir- le montant de dioxyde de carbone émis. D’autres systèmes existaient déjà pour calculer l’empreinte carbone, mais tous jusqu’ici requerraient la participation de l’utilisateur du téléphone pour entrer les données nécessaires.

Enfin, un autre site web américain OptimalHomeLocation.com prend en compte tout ce que l’on fait dans une journée basique, activités, déplacements (école, bureaux, salle de gym, adresse des parents, des meilleurs amis) et ensuite pointe les meilleurs endroits pour vivre , en minimisant son empreinte carbone. Et propose ensuite plusieurs options soit en limitant les temps de déplacement, soit en tenant compte des moyens de transport les plus verts !

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris