Selon un sondage réalisé par l’Institut LH2 [[Par téléphone, du 13 février au 14 février 2009, échantillon de 1053 personnes]] pour le Comité 21 [[Le Comité 21 – Comité français pour l’environnement et le développement durable – est un réseau de plus de 400 acteurs engagés dans la mise en oeuvre opérationnelle du développement durable, et répartis en quatre Collèges : entreprises, collectivités, ONG / associations, institutions / enseignement supérieur et médias. . www.comite21.]] , les Français se déclarent autant (56%) voire plus inquiets (25%) des risques liés à la dégradation de l’environnement et du climat que des risques liés à la crise financière (17%).

« Un résultat qui peut sembler surprenant dès lors qu’il s’inscrit dans un contexte où l’actualité économique égrène chaque jour, avec âpreté, son lot de mauvaises nouvelles: recul des ventes des industriels, plan de restructuration, mise en chômage partiel, prévision de récession économique, etc.» note le Comité 21.

Tandis que le pouvoir politique et les entreprises sont sous la pression du court terme, les Français semblent leur indiquer qu’au-delà des indispensables actions immédiates il ne faut pas pour autant négliger une vision plus prospective intégrant les enjeux majeurs auxquels devront faire face nos sociétés dites modernes dans les décennies à venir.

Les plus jeunes -18/24 ans- se montrent les plus préoccupés (34%) vis-à-vis des menaces qui pèsent sur la planète et ses écosystèmes. Les populations les plus touchés par la crise –notamment les ouvriers- expriment dans une proportion identique (24/23%) leur inquiétude vis-à-vis des enjeux environnementaux et leur préoccupation vis-à-vis de la crise financière.

A la veille du débat parlementaire sur la mise en oeuvre du Grenelle, les Français semblent appeler de leurs voeux un New Deal tel que le résumait Al Gore en accueillant le plan du gouvernement américain pour sortir les États-Unis de la crise : « Bonne nouvelle, les mesures audacieuses qui s’imposent pour résoudre le problème climatique sont exactement les mêmes que celles qu’il faut prendre pour dénouer la crise économique … »

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Yan de Kerorguen

Ethnologue de formation et ancien rédacteur en chef de La Tribune, Yan de Kerorguen est actuellement rédacteur en chef du site Place-Publique.fr et chroniqueur économique au magazine The Good Life. Il est auteur d’une quinzaine d’ouvrages de prospective citoyenne et co-fondateur de Initiatives Citoyens en Europe (ICE).

Category

SANTE

Tags

, ,