6 mars 2009

F.A.Q

Pourquoi avoir choisi le nom « place publique » ?

Le nom « Place Publique » fait référence à l’agora grec, espace ouvert, lieu de formation et d’expression de la Cité. A l’origine, Place Publique était un supplément inséré dans le magazine papier « Cité » (créé par les fondateurs de l’association), comme espace de confrontation et de germination d’idées et de projets, où les citoyens, associations, habitants…, avaient une tribune ouverte. Ce projet s’incarne aujourd’hui dans l’outil Internet, plate-forme d’expériences et de rencontres. Le site de Place Publique est donc un carrefour d’information, recueillant la vigueur et l’intensité du mouvement citoyen.

Quel est l’objectif de votre association ?

L’association Place Publique a pour vocation d’être un média citoyen. Ses objectifs : faciliter l’échange entre les différents acteurs de la démocratie, favoriser une réflexion sur les enjeux de la citoyenneté et du futur, du local à l’international, généraliser la « coproduction » de l’information, mais aussi susciter chez les lecteurs, l’envie d’agir sur et dans le monde qui les entoure.

Place Publique s’attache ainsi depuis 1996, à révéler l’effervescence des initiatives citoyennes et des débats de société et s’efforce de créer une passerelle entre lecteurs, journalistes, acteurs de terrain et politiques.

Ce qui nous mobilise quotidiennement, c’est la volonté :

– de promouvoir et valoriser toutes les idées, les actions, et les projets susceptibles de redonner à chacun confiance en sa capacité à maîtriser sa propre vie et l’avenir de la société;

– de favoriser l’échange des expériences et la mutualisation des savoir-faire associatifs ;

– d’apporter des services concrets et des outils de travail en ligne, à tous les acteurs de terrain ;

– de fournir des clés d’analyse sur l’actualité et les enjeux de société, en France et dans le monde.

Quelle est la composition de l’équipe ?

Les membres de Place Publique sont des professionnels de la presse et de l’expertise, qui défendent des idéaux démocratiques en mettant leur plume au service de la citoyenneté.

Le bureau est composé de:
Guy-Patrick Azemar, (président)
Sophie Reinauld (trésorier)
Yan de Kerorguen, (secrétaire)._

Quels sont les mots clés qui vous définissent le mieux ?

Journalisme, indépendance, solidarité, futur, interactivité, participation, associations, engagement, cité, écologie, convivialité, proximité, ouverture, bénévolat, participation, citoyenneté, démocratie, économie social, internet, éthique, réseaux, altruisme, intérêt général.

Comment vous positionnez-vous par rapport aux médias traditionnels ?

Comment vous différenciez-vous ?

Place Publique se différencie ainsi des autres médias en proposant une vision optimiste et constructive du monde, à laquelle nous adhérons et pour laquelle nous croyons qu’il est possible d’agir. En révélant le dynamisme du mouvement citoyen, nous entendons redonner à chacun confiance en sa capacité à inventer et être utile.

Comment êtes vous financés ?

Un pourcentage important (variable selon les années) du budget de Place Publique provient de ses prestations de services développées en majorité auprès des associations, coopératives, pouvoirs publics et collectivités territoriales – prestations rédactionnelles, réalisation d’études, formations, conférences – et du développement de projets en partenariat.

Mais, en tant qu’association, nous bénéficions aussi de subventions, liées à des conventions de projets

Quelques exemples: animation du débat public autour de la mission de Patrick Viveret sur les  » nouveaux facteurs de richesse  » (2003); activités FNDVA (au titre des études et des formations); Fondation de France (pour le développement de la base de données);subvention de fonctionnement (Ville de Paris); subvention du ministère de la Recherche dans le cadre d’un appel à projets sur les usages de l’Internet.

Nous bénéficions également d’un peu de mécénat. Cette ressource financière est en réflexion. Enfin, depuis 2005, Place Publique propose à des annonceurs de communiquer sur son site. A noter que les fondateurs de l’association ont investi des fonds propres dans celle-ci. Le travail bénévole d’une partie de l’équipe constitue, par ailleurs, une ressource non négligeable, sans laquelle Place Publique n’équilibrerait pas son budget.

Comment soutenir l’association Place Publique ?

Pour soutenir l’association, consultez cette page : www.place-publique.fr/article7.html

Comment pouvez-vous préserver votre indépendance ?

La diversité des ressources est notre meilleure garantie d’indépendance. Nos objectifs consistent à développer l’audience du site (200 000 visiteurs en moyenne par mois), à conforter son rôle de site de référence sur les initiatives citoyennes, en élargissant les partenariats de contenus et en construisant un réseau de « Correspondants Place Publique », enfin à consolider l’assise économique du site et de l’association en les dotant de financements plus pérennes. A terme, nous souhaitons lancer un magazine « papier » Place Publique.

Vous revendiquez-vous d’un parti politique ?

Non, mais notre engagement à Place Publique est politique. Nous partageons tous des idéaux démocratiques, nous soutenons et relayons des initiatives qui concourent à créer un monde plus solidaire, plus pacifique et responsable. Le commerce équitable, le développement durable, l’économie sociale et solidaire, la démocratie participative, la lutte contre toutes les formes de discriminations font partie des valeurs que nous défendons.

Appartenez-vous à un réseau associatif ?

Nous n’appartenons à aucun réseau en particulier, mais nous fonctionnons dans une logique de réseau : celle du mouvement de l’Internet solidaire et citoyen.

Nous multiplions les partenariats, collaborations et autres formes d’échanges de services avec d’autres acteurs de la citoyenneté qui partagent les mêmes idéaux et défendent les mêmes valeurs que nous.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris