Démocratisation des nouvelles technologies, chocs générationnels et culturels de plus en plus fréquents, mondialisation banalisée … autant de changements que subit actuellement notre société. Au vu de ces modifications incroyablement rapides, certains scientifiques, philosophes ou spécialiste de géopolitique s’interrogent sur les évolutions que va subir notre société dans les prochaines décennies. Qu’elles abordent la question sous un angle très précis ou plus généraliste, ces associations apportent un début de réponse, et mettent en avant les projets réalisés pour y faire face. De quoi aborder le futur en connaissance de cause !

Futuribles :

Futuribles vient de la contraction de deux mots : Futurs / Possibles. Ce centre indépendant d’étude et de réflexion prospective sur le monde contemporain analyse depuis plus de 40 ans les éléments structurants de notre société.

Le groupe Futuribles exerce cette fonction de veille et d’anticipation à travers plusieurs activités :

 Plus de 400 études de prospectives appliquées (« la France à l’horizon 2010 », « une prospective des retraites en France à l’horizon 2040 »…),

 Des réunions d’information sous forme de tables rondes, de colloques internationaux et de journées (ou de demi-journées d’études). Ces événements sont publiques, inscription possible sur le site.

 L’édition d’une revue (abonnement en ligne possible), la mise en ligne d’un blog, l’édition de différents ouvrages (éditions Futuribles, collection Perspectives)

 La mise en place d’un système Vigie, un outil de veille très élaboré sur les tendances fortes du moment.

Prospectives Foresight Networks :

Prospective-Foresight Network est une association dont l’objectif est de valoriser la prospective comme outil d’aide à la décision, pour préparer l’avenir. L’association se veut une plate-forme de réflexion et de confrontation des idées de la communauté des prospectivistes. Ce site très interactif fait appel à la participation des internautes par le biais d’un forum, d’un blog …

La partie Magazine du site internet est à consulter en priorité, pour son recensement scrupuleux de réunions apparemment passionnantes, ainsi que pour ses articles très documentés. Jetez aussi un œil à la partie Millenium Project, qui, parmi d’autres activités, édite un rapport annuel « State of the future », et dont l’association est le représentant français.

Automates intelligents

La rapidité des évolutions technologiques de notre société du point de vue technologique pourrait donner le vertige : un enfant âgé en ce moment d’une dizaine d’années jettera sur la société actuelle le même regard que celui que nous portons sur le monde féodal ! C’est du moins ce qu’affirment les auteurs. Selon eux, les évolutions marquantes de ces prochaines années concerneront la vie et l’intelligence artificielle, le génie génétique et le décryptage du fonctionnement du cerveau.

Tenant compte de ces évolutions marquantes, les auteurs du site ont pour vocation de

 vulgariser le plus possible auprès du citoyen les travaux et réflexions des sciences et techniques concernées,

 replacer sur le plan politique et philosophique les travaux et perspectives présentés,

 rassembler la communauté la plus large possible autour du domaine des automates intelligents, en travaillant en interactivité avec les lecteurs : scientifiques et des philosophes sont particulièrement conviés à participer à la vie de ce site.

Futura

Ce site est également consacré aux évolutions technologiques de ces prochaines décennies, mais se place sous un angle plus ludique et vulgarisateur : que l’on veuille s’informer, comprendre, communiquer ou se détendre, le site est ouvert à toute personne qui veut comprendre les bases de la science actuelle. Les articles sont assez clairs et précis, et touchent à des sujets qui peuvent intéresser le grand public : une solution possible à la vieille énigme du trou noir, mais aussi l’apparition de Google Cars, des caméras roulantes qui retransmettent automatiquement les images sur Google Maps … Bref, des articles bien tournés sur des sujets très accessibles.

Les internautes résolument allergiques aux sciences apprécieront les renvois vers un glossaire très détaillé.

Fing

La Fing (fondation internet nouvelle génération) est une association créée en 2000, qui a pour objectif de « faire de la France, en Europe, le creuset d’une dynamique d’innovation numérique au service de la performance économique et du développement humain ».
L’association compte 160 membres : entreprises, administrations, collectivités …

Les objectifs de la Fing sont de

 Jouer un rôle décisif dans l’émergence d’idées et de projets innovants

 Mobiliser les acteurs autour des cycles technologiques à venir.

 Intervenir dans les nouveaux débats éthiques et sociétaux

 Faciliter l’innovation par l’usage.

3 programmes d’actions sont engagés en 2008 :

 « Ville 2.0 », qui explore les défis et les opportunités offerts par les modifications techniques au sein de la ville.

 « Plus longue la vie », qui s’attache à définir les rôles des nouvelles technologies dans une société où cinq générations cohabiteront.

 « Identités actives » qui s’interroge sur la place de l’individu face à l’émergence des réseaux virtuels nombreux et variés, et qui veut transformer chacun en « acteur de son existence numérique » …

Fondation du devenir

La fondation du devenir a été créée il y a maintenant 13 ans, avec pour objectif de favoriser des actions de qualité de vie qui soient cohérentes, efficaces et durables.

Les activités de la FdD sont variées :

 Sensibiliser et informer (création d’une charte sur la qualité de vie)

 Apporter un appui méthodologique, et former aux démarches qualité de vie (organisation de conférences, publications de revues et d’ouvrages).

 Etablir des diagnostics de situation en vue de l’action
L’optique de la fondation est d’améliorer la qualité de vie en tenant compte de trois angles précis : La santé, la ville et la société de l’information.

La F@brique du Futur

Partant du principe que les études prospectives étaient l’apanage de quelques grands groupes, les membres de l’association cherchent à démocratiser la prospective et l’innovation, afin d’en ouvrir l’accès aux PME et aux collectivités locales.

La F@brique du Futur s’attache notamment à étudier les effets à long terme des évolutions technologiques et à lier ces effets au développement durable.

Différents moyens sont mis en œuvre pour permettre à l’association d’atteindre ses objectifs :

 mise en avant d’initiatives remarquables via des réunions, l’édition de revues et d’ouvrages.

 création d’un « laboratoire d’usages et d’innovations »

 constitution d’un vivier pluridisciplinaire de consultants, experts et prestataires.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Place Publique

Place Publique s'affirme comme un contrepouvoir, notre projet entend prendre sa place dans l’information en ligne indépendante.

Category

Le Magazine

Tags

, ,