Organisé par Handicap International

Samedi 29 septembre 2007, à l’initiative de Handicap International, les 13e Pyramides de chaussures prennent place dans 40 villes en France.

« C’est l’occasion pour Handicap International qui fête aussi ses 25 ans, d’intensifier la mobilisation de l’opinion publique en faveur de l’interdiction des bombes à sous-munitions (BASM), notamment par la signature de pétitions. Alors qu’un processus international est en cours et que cinq membres du nouveau gouvernement, dont quatre ministres, se sont engagés fermement contre ces armes, la perspective de les faire interdire n’a jamais été aussi proche. Le niveau de mobilisation des citoyens à l’occasion des Pyramides 2007 sera déterminant pour rendre ce processus irréversible et pour pousser la France à s’y engager clairement.

Principal événement de mobilisation de Handicap International, puisqu’elles permettent de recueillir près de 70 000 signatures en une journée, les Pyramides de chaussures, organisées le 29 septembre 2007 dans 40 villes françaises, revêtent cette année une importance particulière. Il s’agit en effet pour Handicap International, forte de 320 000 signataires de la pétition contre les BASM, de lancer un appel solennel au gouvernement français : l’association lui demande d’engager résolument la France dans le processus international actuellement en cours pour l’interdiction de ces armes, ainsi que de déclarer, sans attendre, un moratoire national sur la question. Dans un contexte d’évolutions majeures, la mobilisation des citoyens à l’occasion de cette édition des Pyramides pèsera de tout son poids sur les négociations actuellement en cours au niveau national et international.

L’année 2007 s’est ouverte avec le lancement, par la Norvège, de négociations internationales visant à aboutir à un traité d’interdiction des BASM. Ces négociations, qui réunissent près de 75 pays devraient aboutir à l’automne 2008. Cependant, pour les ONG dont Handicap International participant aux processus, la vigilance est de mise puisque certains pays, notamment l’Allemagne ou le Royaume-Uni souhaitent affaiblir la portée du texte en prétextant des questions techniques ou diplomatiques. C’est également le cas de la France qui, bien que partie prenante au processus entamé, s’illustre encore par ses positions ambiguës sur la question. Elle souhaite, entre autres, limiter la portée du texte aux armes jugées « les plus dangereuses ». Ces réticences sont d’autant plus intolérables que – avant leur entrée dans l’actuel gouvernement – quatre ministres, Hervé Morin, Ministre de la Défense, Bernard Kouchner, Ministre des Affaires Etrangères, Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche et Christine Boutin, Ministre du logement et de la ville, ainsi que le secrétaire d’Etat à la coopération et à la francophonie, Jean-Marie Bockel ont signé en septembre 2006, l’appel solennel contre les BASM lancé par Handicap International. De son côté, le président de la République, Nicolas Sarkozy, s’était engagé auprès de l’association alors qu’il était candidat à l’élection présidentielle, à impliquer résolument la France dans le processus international en cours pour leur interdiction.

Le 29 septembre, dans 40 villes en France, les citoyens français sont donc invités à venir rappeler leurs engagements au gouvernement et au président de la République, en signant la pétition et en venant déposer une paire de chaussures, symbolisant la dévastation, les membres arrachés ou les vies fauchées par milliers à la suite d’un accident par mines ou sous-munitions ».

Plus d’informations et pétition « Non aux BASM » sur www.sousmunitions.fr.

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Place Publique

Place Publique s'affirme comme un contrepouvoir, notre projet entend prendre sa place dans l’information en ligne indépendante.

Category

SOLIDARITE

Tags

,