Un forum est organisé le 3 mars à Namur pour rassembler toutes personnes intéressées par le projet (voir programme sur le site).

1. Contexte

Au début de l’été 2004, Patrice Le Lay, patron de TF1 a déclaré : « le métier de ma
chaîne de télévision est de vendre à Coca-Cola « du temps de cerveau humain
disponible » »…

Compte tenu de ce que la télévision est le média le plus présent et le plus utilisé dans les foyers, se poser la question de l’opportunité d’une autre approche de la
communication télévisée semble important et… nécessaire !

Evaluant ensuite le contexte international avec les inquiétudes relatives à la
mondialisation, à l’énergie, à la solidarité, à la paix, au réchauffement climatique, à la détérioration des conditions de vie, à l’approfondissement du fossé Nord-Sud… l’idée d’envisager un média qui puisse devenir « la voix de tous ceux qui portent le rêve d’un autre monde » est née.

Projet innovant, à finalité non lucrative et dont l’objet social se distingue de ceux des médias actuellement présents dans le paysage télévisuel de la Communauté française de Belgique (télévisions locales, télévisions généralistes privées ou publiques, chaînes thématiques ou à péage), «Télévision du Monde» peut se définir comme suit…

2. Définition et Objectif

Télévision du Monde est une chaîne de télévision axée sur trois pôles majeurs :

 l’information,

 l’éducation,

 la promotion des mobilisations citoyennes, d’associations ou d’Etats pour la
démocratie et l’épanouissement des peuples.

Son objectif est de soutenir toute démarche de prise de conscience des enjeux du
monde actuel et d’engagement à les résoudre par la voie démocratique. Elle cherche donc à valoriser toute initiative citoyenne, individuelle ou collective, tendant à mieux garantir le respect des droits de l’homme, des conditions du développement durable équitablement réparties, de la solidarité, de la justice et de la paix.

L’information :

Télévision du Monde accompagne l’évolution de l’actualité relative à son objet et
diffuse ces informations, au sein d’un magazine ou d’un journal télévisé, comme
éditeur de service. Personne morale, elle assure la responsabilité éditoriale de sa
chaîne de télévision.

L’éducation :

En dehors de la production ou de la coproduction et de la diffusion de programmes destinés à la formation du public via des séquences consacrées à la culture, à la rencontre d’acteurs sociaux ou encore à l’organisation de grands débats, Télévision du Monde constitue l’archivage de ses programmes au profit des réseaux de formation et des autres Télévisions du Monde qui auront accès aux émissions.

La promotion des mobilisations citoyennes, d’associations ou d’Etats :

Télévision du Monde produit ou coproduit et diffuse des programmes destinés à la valorisation des initiatives originales, porteuses de réflexion et de changement via des reportages et des rencontres avec leurs auteurs. Enfin, toujours dans le cadre de la promotion de ces mobilisations, Télévision du Monde organise une manifestation annuelle pour la reconnaissance de la qualité d’oeuvres audiovisuelles concernant l’une des matières liées à ses objectifs.

3. Un concept mobilisateur et un apport social important

La création d’une plate-forme de communication dynamique, permanente et
indépendante des organisations sur le plan éditorial ainsi que sa mise à la disposition des acteurs du changement sont une plus-value significative.

Média alternatif et ouvert à tous les publics, Télévision du Monde se positionne pour redonner aux téléspectateurs le goût du « savoir libre », pour privilégier le contenu par rapport au contenant tout en construisant une image vivante ainsi que des émissions séduisantes.

L’originalité de la démarche repose donc sur la nouveauté du concept dans le secteur de la communication mais aussi sur la mobilisation culturelle qu’elle peut engendrer tant au niveau belge qu’au niveau international.

Dans ce sens, Télévision du Monde ambitionne de rassembler toutes les associations et tous les citoyens engagés dans l’action pour les droits de l’homme, la solidarité, le développement durable, le commerce équitable, les relations Nord-Sud… Elle sollicitera la participation de ces derniers tant sur ses plateaux de télévision que dans ses structures de reconnaissance et de fonctionnement.

4. L’inscription dans un réseau international

Télévision du Monde adhérera au futur réseau qu’elle suggérera lors d’une réunion
internationale et qui adoptera une plate-forme des Télévisions du Monde. En effet, la dynamique du projet transcende les frontières et peut rayonner sur les cinq
continents…

A cette fin, l’association porteuse du projet Télévision du Monde en Communauté
française de Belgique prend l’initiative de la création du réseau des Télévisions du
Monde qui permettra de produire, coproduire, échanger et diffuser tout programme
pour agir en commun et solidairement, tant dans les pays respectifs qu’au niveau
européen et international.

LES SIGNATAIRES

 Paul WATTECAMPS. Réalisateur, concepteur du Projet « Télévision du Monde ».

 Pierre GALAND. Sénateur.

 André SERVAIS. Avocat.

 Jean-Jacques JESPERS. Journaliste, professeur.

 Josy DUBIÉ. Journaliste, sénateur.

 Julos BEAUCARNE. Poète et chanteur.

 Raphaël GÖBBELS. Editions L.-H. FRANCE

 Riccardo PETRELLA. Professeur.

 Arnaud ZACHARIE. Directeur de recherche au CNCD.

 Benoît DERENNE. Directeur de la Fondation pour les Générations Futures.

Site : www.televisiondumonde.be

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris
mm

Au sujet de Place Publique

Place Publique s'affirme comme un contrepouvoir, notre projet entend prendre sa place dans l’information en ligne indépendante.

Category

DIVERS

Tags

, , ,