On ne résoudra pas la crise des banlieues par la répression ! C’est l’évidence même. Il faut proposer aux jeunes une « sortie de crise » en leur offrant la possibilité de s’en sortir eux-mêmes.

C’est pourquoi je suggère de créer un grand club omnisports, qui serait basé dans le prestigieux Stade de France, à Saint-Denis, que j’appelle le Cercle Olympique Physique, afin de faire de ses pratiquants et supporteurs des COPAINS ! Le COP aurait de grandes équipes-fanions : en foot, en rugby, en basket, en cyclisme, en tennis, en natation, etc.

Ce grand club de la banlieue disposerait d’un journal, d’une radio, d’une télé, d’un site internet, d’une agence de tourisme, d’une compagnie aérienne à bas coûts, d’une chaîne de magasins de sports, bref ce serait une vaste entreprise, pourvoyeuse d’emplois, qui leur ouvrirait les portes de l’avenir. Le comité directeur comprendrait, tout au moins au départ, une majorité (60%) de représentants des minorités dites « visibles ». De grands champions, issus de l’immigration, en feraient partie.

Avec ce club, il y aurait une Université francophone et une Cité « Jules Verne » en forme d’exposition universelle – alliant le passé et l’avenir – regroupant tous les pays francophones dans des pavillons retraçant leur histoire et présentant leurs activités. L’Université (celle de St-Denis, pourquoi pas ?) deviendrait l’Université des jeunes de la francophonie (installée également sur internet) spécialisée dans la recherche historique, sur les civilisations mal connues de l’Afrique, de l’Asie et d’Amérique pré-colombienne.

La Cité « Jules Verne » (bâtie sur le site du Bourget), aisément démontable, pourrait être intinérante à travers le monde francophone ; elle accompagnerait les grandes manifestations sportives (JO, Coupes du monde), culturelles et touristiques. A la demande du pays d’accueil, elle pourrait s’installer à demeure. Ainsi verrait le jour une multitude de Cités « Jules Verne », toutes reliées les unes aux autres par les moyens modernes de communication.

Cette formidable entreprise à dimension sportive, culturelle et touristique aurait pour capitale Saint-Denis, et transformerait le 93 en base de lancement du monde francophone dans le Nouveau Monde !

Qu’attendent nos gouvernants pour démarrer cette passionnante entreprise ? Que les banlieues flambent de nouveau ? Comment peuvent-ils croire qu’ils vont régler ce (grave) problème en postant des flics à tous les coins de rue ? Il y a un an, j’ai fait cette proposition aux ministres concernés, y compris au Premier d’entre eux, y compris au Président de la République. Tous m’ont répondu sur-le-champ favorablement (il est vrai que ça chauffait alentour, et qu’ils étaient désemparés, sans solution). Le ministre des sports, Jean-François Lamour, était mandaté pour la mettre à l’étude… Mais la querelle Villepin-Sarkozy, illustrée par la crise du CPE et l’affaire Clearstream, a rendu impossible ne serait-ce que le début d’un commencement de l’entreprise. C’est pourquoi j’en fais l’un de mes « sept projets de la sagesse » que je compte défendre au 1er tour de la présidentielle 2007… si les élus de la banlieue, avec quelques autres, daignent m’accorder leur parrainage !

Gabriel Enkiri, candidat au 1er tour de la présidentielle 2007

FavoriteLoadingAjouter cet article aux favoris